Connectex avec nous

Maladie d’Alzheimer : la maladie qui fait le plus peur après le cancer

Pure Santé

Maladie d’Alzheimer : la maladie qui fait le plus peur après le cancer

La maladie d’Alzheimer touche aujourd’hui plus de 850 000 personnes en France et environ 20.000 nouveaux cas de la maladie sont déclarés chaque mois. Un sondage montre que c’est la maladie dont l’issue fait le plus peur aux Français, derrière le cancer et à égalité avec l’accident vasculaire cérébral.

Aujourd’hui, plus de 850 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer en France. Mais comme le souligne l’Association France Alzheimer : “avec près de 230 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année, la maladie poursuit sa course folle et, si rien ne change, notre pays comptera 1 275 000 personnes malades dans seulement 8 ans !”

Traditionnellement, le 21 septembre est la Journée internationale de la maladie d’Alzheimer. A cette occasion, le Quotidien La Croix publie les résultats d’un grand sondage sur la perception qu’ont les Français sur cette maladie. Outre le fait que la maladie d’Alzheimer est une préoccupation pour la population (66% ont peur d’être touchés par cette maladie neurodégénérative), l’enquête montre qu’ils se sentent et qu’ils sont mal informés sur cette maladie.

Ce que les Français pensent de la maladie d’Alzheimer

  • C’est la 2e maladie considérée comme celle dont l’issue fait le plus peur (20%) derrière le cancer (38%) et à égalité avec l’accident vasculaire cérébral.
  • 49% connaissent au moins une personne touchée par la maladie d’Alzheimer.
  • 55% des Français disent avoir le sentiment d’être mal informés sur la maladie : 61% sur les symptômes, 70% sur les moyens existants pour la diagnostiquer.
  • 45% seulement savent qu’il existe plusieurs formes de la maladie.

Les personnes interrogées demeurent toutefois en partie optimistes puisque 76% d’entre elles pensent que la recherche va faire des progrès très importants dans les 10 prochaines années.

Une peur partagée par tous les Européens

Il y a quelque temps, l’association Alzheimer Europe, qui milite pour la mise en place d’un dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer, avait lancé une grande enquête sur les connaissances du public sur cette maladie. Cette enquête avait montré que 4 européens sur 10 ignorent que la maladie peut être mortelle mais que ces mêmes Européens placent quand même la maladie d’Alzheimer au second rang des maladies les plus redoutées, après le cancer.

Ce qui favorise l’apparition de la maladie

Lentement, progressivement mais inéluctablement, la maladie d’Azheimer détruit les cellules du cerveau. Mais si les chercheurs connaissent maintenant parfaitement le mécanisme des lésions qui touchent le cerveau, ils n’ont pas encore vraiment identifié les causes de leur apparition. Au stade actuel des recherches, ils ont simplement mis en évidence des caractéristiques qui favorisent l’apparition de la maladie. Ces facteurs de risques sont : l’âge (les personnes de plus de 80 ans sont les plus touchées), le sexe (la maladie d’Alzheimer touche plus de femmes que d’hommes), les antécédents familiaux ou les risques vasculaires provoqués par le diabète ou l’hypertension.

Autre facteur de risque potentiel : l’usage de tranquillisants ou de benzodiazépines. Une étude française récente a en effet montré que 6000 à 31 000 cas d’Alzheimer seraient imputables à des traitements par benzodiazépines.

Plus dans Pure Santé

Haut