Malika Ménard, des “yeux de pétasse” face à Donald Trump : son incroyable anecdote

0
53

Le 13 octobre prochain, Malika Ménard aura le plaisir de publier son premier ouvrage, intitulé Fuck les complexes (Éditions Amphora). Un livre autobiographique dans lequel elle avait beaucoup de choses à dire, comme l’agression sexuelle qu’elle a subie à seulement 5 ans par le fils de sa nounou. Un abus traumatisant qui aura créé des complexes et des questionnements autour de son rapport au corps. La jeune femme qui a révélé il y a peu sa séparation du chanteur Ycare était de ce fait un véritable petit garçon manqué lors qu’elle était plus jeune. Et pourtant, à 23 ans, elle était élue la plus belle femme de France. Souvenez-vous, c’était en 2009, Malika Ménard obtenait le titre de Miss France 2010 et entamait alors une aventure qui allait changer sa vie.

À lire aussi

Quelques mois plus tard, en août 2010, elle tentait sa chance à Miss Univers à Las Vegas. Mais contrairement à Iris Mittenaere, elle ne se sera pas suffisamment démarquée, terminant malgré tout à la 13e place du concours. Reste que ce fut une inexpérience inoubliable pour la jolie brune même si elle aurait certainement préféré se passer de certains aspects de la compétition, comme sa rencontre avec Donald Trump. À cette époque, l’actuel président des États-Unis était l’organisateur et copropriétaire de la société Miss Universe Organisation (de 1996 à 2014).

Donald Trump, roi des Miss

Ainsi, lui rendre visite était un passage obligatoire et des consignes bien précises étaient soumises aux candidates. “On nous avait dit d’être aguicheuses et de faire des ‘yeux de pétasse’ pour attirer son attention, se souvient Malika Ménard dans les pages du magazine Public. Certaines l’ont fait, comme si elles jouaient leur vie.” Mais pour la jolie Française, qui n’était pas habituée à de telles façons de faire, pas question de se plier à ce genre de règlement. “En France, la pression n’était pas la même, c’est le seul pays occidental où la chirurgie est interdite“, rappelle-t-elle.

Son aplomb “à la française“, Malika Ménard l’avait même prouvé sur la scène de Miss Univers en refusant de participer au fameux shooting “seins nus”. Ce qui ne l’avait pas empêchée de se hisser parmi les finalistes…