Manon Marsault, ses lèvres mal refaites : elle regrette et fait machine arrière

0
16

Voilà déjà plusieurs années maintenant que Manon Marsault est une adepte de la chirurgie esthétique. Le 14 avril dernier, elle a d’ailleurs encore une fois eu recours à des injections au niveau de sa bouche. Problème, le résultat n’a pas eu l’effet escompté. Quelques jours plus tard, la femme de Julien Tanti s’est même plaint d’avoir les lèvres beaucoup trop gonflées et d’avoir des oedèmes douloureux. Au passage, elle n’a pas été épargnée par les internautes sur les réseaux sociaux, lesquels ont jugé qu’elle abusait de la chirurgie. “Ses lèvres sont trop botoxées“, “Les bouches, faut arrêter par pitié“, “Des ventouses“, “Elles ont toutes la même bouche“, “C’est des babines, pourquoi faire autant et vous avez toute la même bouche pas naturelle !“, a-t-on critiqué sous une photo postée sur Instagram.

Jeudi 29 avril 2021, Manon Marsault a donc décidé de réparer son erreur. “J’ai une heure à tuer devant moi. Après je vais voir la fille qui m’a fait les lèvres. Vous avez été nombreux à le remarquer, ne vous inquiétez pas, moi aussi je l’ai remarqué. J’ai un problème là. J’ai la lèvre qui pend, ça m’a fait une boule, je n’aime pas du tout, donc je vais aller enlever, tout simplement ! Il était temps, ça fait une semaine que je ne supporte plus mes lèvres !“, a-t-elle confié sur Snapchat. La maman de Tiago (2 ans) et Angelina (7 mois) a expliqué que le problème est venu du fait qu’il lui restait de l’acide hyaluronique d’une précédente intervention. Le mélange avec le nouvel acide a ainsi empêché un résultat optimal.

Manon Marsault est en revanche très satisfaite de sa poitrine, refaite en Ukraine il y a quelques semaines. “Vous savez tous que j’ai refait ma poitrine il y a 5 semaines, ça va faire 6 semaines dans 2 jours. Je vais enfin pouvoir enlever ma gaine. En tous cas, je peux vous dire que ça en valait la peine, je suis très, très contente ! Mon mari est ravi aussi ! Après je ne vais pas rentrer dans les détails. En tous cas, j’en avais vraiment besoin après mes deux grossesses ! Il fallait vraiment que je les refassent. Ça valait vraiment le coup de voyager aussi loin“, s’est-elle réjouit.