Marc Lavoine et Line Papin : Ce “grand silence” qui s’est installé, après la fausse couche et l’avortement

0
66

Le 2 mars prochain, Line Papin sera de retour en librairies avec un nouveau livre : une autofiction intitulée Une vie possible (éditions Stock), dans laquelle elle raconte deux épreuves vécues récemment, une fausse couche d’abord, alors qu’elle attendait des jumeaux, puis un avortement… En attendant la sortie de l’ouvrage, la romancière de 26 ans a accordé une interview à Femme actuelle. L’occasion pour elle d’évoquer les répercussions de ces bouleversements sur le couple qu’elle forme avec Marc Lavoine, depuis près de quatre ans.

S’appuyant sur des passages du livre, nos confrères relatent qu’au moment où Line Papin a avorté, en mars 2021, elle a pu compter sur la présence de sa mère mais son mari – qu’elle ne nomme pas dans son ouvrage – était à distance. Ce dernier lui a alors envoyé “fleurs et chocolats“. De son côté, la romancière voit son esprit se détacher de ce qui se passe dans son corps : “Mon corps attendait que les médicaments fassent effet. Mon esprit n’était plus relié à mon corps, plus concerné par ce qu’il se passait en lui.

Après son avortement, Line Papin a décidé de quitter l’appartement parisien qu’elle partageait avec Marc Lavoine et les enfants de celui-ci, lorsqu’il en a la garde. Comme elle le raconte dans son livre, la jeune femme a pris “”un petit appartement au quatrième étage d’un immeuble ancien sans ascenseur”. Elle écrit notamment : “J’ai besoin d’être seule, ai-je expliqué à mon mari et il ne m’a pas posé de questions, il a compris. Line Papin explique aujourd’hui qu’elle souhaitait “faire le point, peut-être écrire, de faire tomber cette peau morte”, d’être “seule comme un chat qui lèche ses blessures”. Mais pas seulement : “J’ai besoin de partir de notre appartement, à cause de cette chambre destinée aux enfants jamais nés, avec ce néon rose, life is beautiful, à cause des autres chambres d’enfants, celles de ceux qui sont nés, mais pas de moi, à cause des rêves, à cause des déceptions….