Marc Lavoine rongé part la mort de sa mère : “Je n’ai pas su la protéger”

0
104

A 57 ans, le chanteur Marc Lavoine peut déjà faire un premier bilan de sa vie et constater avec plaisir qu’il a cumulé quelques précieux bonheurs, qu’il s’agisse de son rôle de père ou de ses succès dans la musique. Mais, comme tout un chacun, il a aussi connu quelques coups durs. Le plus marquant reste celui qui l’a atteint avec la mort de sa mère, Micheline. Pour Gala, il est revenu sur le sujet.

À lire aussi

Interrogé par Nikos Aliagas, qui l’a chaleureusement accueilli sur le plateau de la prochaine saison de The Voice, Marc Lavoine s’est laissé aller à la confidence. Plutôt que de regarder dans le rétroviseur, l’animateur lui a demandé de décrire ce qu’il voit quand il se regarde tout simplement dans le miroir… “Je vois ma mère, je lui ressemble. J’ai ses yeux… Et puis, je sais bien que j’ai vieilli, mais je vois encore l’enfant que j’étais. Vous savez, l’enfance, on n’en sort jamais complètement : c’est le thème de mon prochain livre qui sera consacré à ma mère. Je ne veux pas être un adulte. Quelque part, je veux encore rester le fils de ma maman“, a ainsi confié Marc Lavoine à Gala.

Sur sa mère, morte en 2011, Marc Lavoine avait déjà confié l’an dernier son envie d’écrire un ouvrage intitulé Quand arrivent les chevaux. Il avait par ailleurs écrit un livre sur son père, infidèle, qui avait rencontré un beau succès. “Je voue à ma mère une passion éternelle. Je lui dois tant. Je pense à elle tous les jours. Elle était généreuse en tout point. Lors de leur séparation [avec son défunt papa Lucien, NDLR], le bateau a un peu dérivé, la maison a été mise en vente, mais ma mère a essayé de rendre notre quotidien le plus stable possible, de nous donner des raisons d’espérer“, a-t-il ajouté. Marc Lavoine avait une maman protectrice et c’est là que la culpabilité le ronge puisqu’il estime ne pas avoir été, lui, à la même hauteur. “Et je n’ai pas su la protéger. Quand mes parents se sont séparés, je n’ai pas pris parti, même si je n’étais pas dupe de ce qui se passait. (…) De cette tristesse, dit-il qualifiant sa mère de “femme résignée, qui avait perdu confiance en elle, en son charme“.

De la tendresse en stock

Et l’interprète des tubes Le parking des anges et Elle a les yeux revolver de confier avoir aujourd’hui encore “toujours peur de faire du mal à quelqu’un“. Ainsi, on imagine que Marc Lavoine est d’une grande délicatesse avec sa nouvelle et jeune compagne, Line Papin. Mais globalement, il est très tendre avec les femmes. Relatant le jour où il se rendait aux obsèques de Simone Veil – “une femme très importante à mes yeux” -, le chanteur raconte : “Ce matin-là, je suis allé prendre mon petit déjeuner avec la personne qui partage ma vie. Elle partait pour le Vietnam, moi vers le Panthéon. On avait deux voyages à faire : elle voulait renouer avec ses racines, et moi, j’allais retrouver les valeurs et les principes de mes parents. Etre le témoin d’une femme française, qui allait rejoindre la grande Histoire. Tout un symbole. J’ai été bouleversé.

L’interview intégrale de Marc Lavoine est à retrouver dans Gala, dans les kiosques le 12 décembre 2019.

Thomas Montet