Marc-Olivier Fogiel : Rentrée de BFMTV et position du groupe sur Anna Cabana…

0
146

Une prise de fonction pour le moins mouvementée ! Marc-Olivier Fogiel a été nommé directeur général de la chaîne de télévision BFMTV en avril 2019. Et depuis son arrivée, la chaîne d’information a fait face, comme le reste du pays, à de nombreux challenges, dont le confinement, et un plan de relance en cours. Le journaliste revient sur cette première année et sur les nouveautés à venir sur BFMTV dans les colonnes du Parisien, ce dimanche 12 juillet 2020.

À lire aussi

Dans un premier temps, le papa de Mila (9 ans) et Lily (7ans), se félicite des bonnes audiences de BFMTV, “sur l’année, 100% de nos rendez-vous sont premiers des chaînes d’info en continu. C’est une performance unique dans le paysage audiovisuel.” Et il ne semble pas inquiété par la concurrence des autres chaînes d’info, dont CNews, “très à droite” et LCI, qui “s’adresse à un public plus âgé“.

Il s’attarde ensuite sur tout ce qui va changer à la rentrée prochaine et annonce “une nouvelle tranche de 19 à 21 heures, “120% news“” qui sera présentée par Alain Marschall. Fraîchement parti de C à Vous, Maxime Switek arrive également avec sa propre émission qui débutera à 22 heures et “devrait s’appeler “22h Max“”. Aussi, il précise que Jean-Baptiste Boursier remplacera Apolline de Malherbe le dimanche dans l’émission politique. Autre changement, Ruth Elkrief n’animera plus sa quotidienne et “aura une émission le week-end“.

Concernant le plan de relance qui touche le groupe NextRadioTV, Marc-Olivier Fogiel déclare tout faire pour préserver sa chaîne, qui sera “très peu impactée”.

Enfin, il s’exprime sur le futur d’Anna Cabana chez BFMTV. Le magazine Voici a en effet outé son couple avec le ministre Jean-Michel Blanquer dans son édition du 10 juillet 2020. Comme le passé l’a prouvé pour Anne Sinclair, Audrey Pulvar ou encore Marie Drucker, les relations amoureuses entre hommes politiques et journalistes sont souvent des freins aux carrières de ces dernières. M.O.F reconnaît les talents d’éditorialiste de la journaliste de 40 ans : “Anna Cabana a fait de l’édito politique toute sa vie, personne ne peut douter de son professionnalisme. La position du groupe est claire : c’est à elle de décider.”