Marée noire: une “pollution limitée” aux hydrocarbures touche les Calanques de Marseille

0
260

Des plaques noires d’hydrocarbures repérées ces derniers jours au large de Marseille avaient laissé présager le pire. Finalement, la pollution serait “d’ampleur limitée pour l’instant”, et aucune nouvelle trace n’avait été repérée samedi, a précisé le Préfet des Bouches-du-Rhône.

“Mais il ne faut ni minimiser ni amplifier” cet épisode, sans doute dû aux hydrocarbures échappés en mer à la suite de la collision d’un roulier tunisien et d’un porte-conteneurs chypriote le 7 octobre au large de la Corse, a insisté Pierre Dartout.

Concrètement, “aucune matière polluante n’a été repérée au large du secteur entre l’archipel du Frioul (à Marseille, NDLR) et La Ciotat samedi”, que ce soit par les navires en mer, et notamment le Jason de la marine nationale, ou suite aux survols de la zone par un hélicoptère et un avion des douanes, a précisé le Préfet, lors d’une conférence de presse.

“Le scénario probable est qu’il puisse encore y avoir des rejets sur la côte, mais en quantités limitées”, a-t-il poursuivi, soulignant que les points les plus fragiles du Parc national des calanques avaient été recensés: “Si par malheur la pollution arrivait, nous serions en mesure de la contenir avec les barrages flottants dont nous disposons”.

Nouveau vol de reconnaissance prévu ce dimanche

Du côté de la nappe d’hydrocarbures observée vendredi matin au large de Riou et de l’île Maïre, au sud de la baie de Marseille, 150 litres ont été récupérés par les sept navires présents sur la zone, sous forme de galettes.

1,5 litre d’hydrocarbures, également sous forme de boulettes et de galettes, ont été ramassés sur la plage de la calanque de Figuerolles, à La Ciotat, la seule touchée pour l’instant dans le Parc.Quant aux communes de la côte bleue, au nord de la baie de Marseille, elles sont en alerte pour repérer l’arrivée d’une éventuelle nappe polluante.

Dimanche, un nouveau vol de reconnaissance sera effectué, pour surveiller la zone, et les bateaux nettoyeurs devraient encore sortir en mer, selon l’état de la météo et l’état du vent, avec un fort mistral annoncé pour la journée.

Avant l’arrivée de cette pollution sur les rivages du Parc National des calanques et des Bouches-du-Rhône, c’est surtout le Var qui avait été touché, avec 49 plages souillées dans onze communes, entre Sainte-Maxime et Carqueiranne.

Les boulettes d’hydrocarbures avaient notamment touché plusieurs plages de l’île de Porquerolles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.