Le prince Charles conduira à l’autel samedi l’ex-actrice américaine Meghan Markle, en l’absence de son père malade, pour épouser son fils, le prince Harry, a annoncé le palais de Kensington vendredi, jour des ultimes préparatifs du mariage royal.

Thomas Markle étant en convalescence après une opération du c?ur, c’est Charles qui accompagnera sa belle-fille, “ravi de pouvoir accueillir Mlle Markle de cette façon dans la famille royale”, a indiqué le palais, résidence officielle du couple.

Le prince Harry n’aura ainsi jamais rencontré avant le mariage son futur beau-père, âgé de 73 ans, au coeur d’une polémique pour avoir posé pour des photos rémunérées, et de son propre aveu stressé par l’attention médiatique autour de sa personne.

“Je pense que c’est très gentil qu’il le fasse mais cela aurait dû être sa mère”, a réagi l’Américaine Peggy Demond, 49 ans, une fan qui campe avant le grand jour à Windsor, à 30 km à l’ouest de Londres, où se déroulera la cérémonie. “Sa mère a clairement eu un grand impact sur elle et a joué un grand rôle dans sa vie”, ajoute-t-elle.

Accompagnée des futurs mariés, la mère de Meghan Markle, Doria Ragland, doit pour sa part rencontrer la reine Elizabeth II, probablement pour prendre le thé, vendredi après-midi au château de Windsor.

Cette professeure de yoga de 61 ans, arrivée de Los Angeles mercredi, a déjà fait connaissance avec d’autres membres de la famille royale, dont le témoin et frère aîné du marié, le prince William, et son père, le prince Charles.

– Nuits séparées –

Grand-père du marié, le prince Philip, 96 ans, qui se remet d’une opération à la hanche, sera présent, a indiqué vendredi le palais de Buckingham.

Les fiancés passeront leur dernière nuit de célibataires séparément, dans des hôtels de luxe proches de Windsor: Harry avec son frère, et Meghan avec sa mère.

A l’approche de la cérémonie, qui sera relayée par les télévisions du monde entier, les spéculations allaient bon train sur la robe que portera l’ex-actrice californienne: sera-t-elle blanche? En dentelle ou de satin? Fruit d’un couturier britannique ou étranger?

Si Meghan Markle s’est dite attristée par l’absence de son père à son mariage, elle est apparue souriante sur des photos la montrant arrivant avec son fiancé à Windsor, où une répétition générale du mariage avait été organisée jeudi.

Des milliers de personnes étaient également venues assister à la répétition par l’armée de la procession en calèche des mariés, dans la pittoresque ville anglaise transformée en forteresse pour des raisons de sécurité.

Plus de 100.000 personnes sont attendues à Windsor, en pleine effervescence depuis plusieurs jours. Des dizaines de touristes armés de sacs de couchage et de chaises de camping se préparaient à passer la nuit à la belle étoile afin d’être aux premières loges pour assister à la procession en calèche du couple après leur mariage.

Parmi eux, Sam Perez, un New-Yorkais de 50 ans, équipé d’un oreiller et d’une couverture. “Cela n’arrive qu’une fois dans une vie, c’est pour ça que je suis là (…) Les gens de la ville sont vraiment gentils, ils apportent du café, des biscuits, du thé chaud”.

– Citron et sureau –

Après la cérémonie, 600 invités seront conviés à déjeuner au château.

Parmi les convives figurent d’autres acteurs de la populaire série “Suits”, qui a permis à Meghan Markle d’accéder à la célébrité, notamment Sarah Rafferty et Gabriel Macht. D’autres amis proches de l’ex-actrice devraient être de la fête, comme la styliste américaine Misha Nonoo, qui aurait permis la rencontre du couple, et Markus Anderson, consultant du club privé Soho House à Toronto.

Le point final du repas sera un gâteau combinant l’acidité du citron à la douceur de la fleur de sureau, spécialement conçu pour le couple par la cheffe pâtissière américaine Claire Ptak, qui tient boutique dans l’est de Londres.

Celle-ci a dévoilé vendredi de nouveaux détails sur le “cake” royal: il alternera couches de génoise au citron et crème au beurre de sureau en trois parties de taille différente et sera présenté d’une façon “non traditionnelle” avec un “montage” spécial. “C’est un léger écart par rapport à la tradition”, a précisé la pâtissière.

AFP