Connect with us

Marianne James revient sur l’un de ses accrochages avec Fabrice Luchini : “Les hommes n’aiment pas être repris”

Pure People

Marianne James revient sur l’un de ses accrochages avec Fabrice Luchini : “Les hommes n’aiment pas être repris”

Invitée dans “On refait la télé” sur RTL le samedi 3 novembre, Marianne James est revenue sur un de ses clash avec Fabrice Luchini dans “On n’est pas couché”.

Un accrochage qui aurait pu être évité. Ou pas. Marianne James était invitée dans On refait la télé présenté par Eric Dussart et Jade sur RTL, le samedi 3 novembre dernier. L’animatrice de l’émission de radio l’a alors faite réagir à l’un de ses clashs télévisuels avec Fabrice Luchini, qui a eu lieu dans l’émission On n’est pas couchée animée par Laurent Ruquier sur France 2. L’ancienne jurée de Nouvelle Star est volontiers revenue sur le comportement du comédien de 67 ans qui l’avait “rembarrée” pour avoir fait semblant de somnoler alors qu’il était en pleine interview. “Il était très long. Moi je parle beaucoup mais alors lui… c’était très très long l’émission. Ca n’en finissait pas”, s’est-elle justifiée avant d’ajouter : “Ça l’a vexé. (…) Moi je n’essayais pas de lui faire mal, c’était une blagounette, c’était après tout pas méchant (…) Et là il va jusqu’à dire que la Nouvelle Star c’est de la merde, en tout cas, que les chanteurs sont admirables mais que ceux qui sont derrière la table ne le sont pas. Il me traite de Lio comme s’il me traitait de conne. Tout à coup c’est devenu une insulte, alors que c’est une nana super dans la vie, et toute aussi bien que lui. Visiblement, il est piqué, quoi.”

Marianne James n’a pas hésité à citer d’autres humoristes de sexe masculin qui, selon elle, agissent de la même manière à l’égard des femmes. “C’était vrai pour Bigard à l’époque (…) que ce soit Éric et Ramzy, que ce soit même Jamel, et tous les humoristes et les grands ténors de la blagounette ou de ce tempérament à être interviewé, etc, en tant que femme, même plus jeune quand je n’étais pas connue, vous ne pouvez pas trop venir leur marcher sur les pieds. Je me suis faite rembarrer plus d’une fois. Quand on pique ces messieurs… Nous, en tant que femmes humoristes, on en parle souvent. Que ce soit avec Anne Roumanoff, avec Bernier, parlez-en à Charlotte de Turckheim et toute une génération de quincas et sexa, sexygénaires, les hommes n’aiment pas être repris. C’était pas gênant par rapport à ce que lui peut balancer”, a-t-elle lâché. Sans regret, donc.

More in Pure People

To Top