Marie-France (Koh-Lanta) éliminée : accusée de racisme et insultée, elle s’explique

0
88

Au tout début de Koh-Lanta, Les 4 Terres, Marie-France avait été éliminée de la tribu du Nord… avant de faire son grand retour chez les Oranges de l’Ouest, lorsque François avait été contraint d’abandonner le jeu sur décision médicale. Finalement, c’est lors de la réunion des ambassadeurs que la candidate a été définitivement éliminée. Lors d’une interview accordée à Purepeople.com, Marie-France raconte son aventure. Son départ, sa perte de poids, son premier geste au retour, sa relation avec son mari ou encore les accusations de racisme dont elle est la cible, elle dit tout !

À lire aussi

Comment avez-vous vécu votre élimination ?

Ce n’est jamais plaisant de se faire éliminer. Mais je ne peux en vouloir à personne si ce n’est à moi-même. J’ai décidé de mon plein gré de ne pas aller aux ambassadeurs. Tout simplement parce que j’avais une telle sérénité dans cette aventure, j’avais tellement l’esprit libre que c’était hors de question pour moi d’aller négocier. J’ai choisi cette fois-ci la facilité en envoyant quelqu’un d’autre. Je ne peux pas mal le vivre parce que c’est de ma faute. Si je voulais rester dans l’aventure, je n’avais qu’à aller aux ambassadeurs, voilà !

Hadja avait prévenu qu’elle n’irait pas à la boule noire…

À ce moment-là, je ne pensais à rien, je me disais que ça se passerait comme ça doit se passer. On ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle se retrouve face à un ancien Vert, et surtout pas Loïc. On pensait plutôt à Alix, on avait fait notre truc dans notre tête. Mais si on avait su, on n’aurait pas envoyé Hadja, j’y serais allée et ce serait réglé. On n’a pas pensé une minute qu’elle mettrait le nom de quelqu’un. Elle a tellement de répartie, elle est tellement impressionnante.

Aviez-vous imaginé que ce soit votre nom qui sorte ?

Je savais au fond de moi que si Hadja devait finir par donner un nom, ce serait peut-être le mien ou celui de Fabrice. Parce qu’on est les plus âgés. Mais honnêtement, je n’ai pas vraiment pensé à cette hypothèse.

Si vous aviez été ambassadrice, qu’auriez-vous fait ?

Alors moi je ne serais pas allée à la boule noire ! C’est clair et net dans ma tête, j’aurais fait exactement la même chose qu’Hadja. J’aurais mis quelqu’un de l’équipe s’il n’y avait vraiment pas moyen.

Quel souvenir gardez-vous de cette équipe rouge ?

C’est une équipe géniale ! Fabrice avait mon âge, Joaquina avait une quarantaine d’années… On était plus dans la réflexion. Il n’y avait pas de tensions ni de guéguerre. On se disait les choses, il n’y avait pas de jalousie. On était tous actifs à notre niveau. En fait, on était tous sur la même longueur d’onde.

“Je suis sortie de Koh-Lanta physiquement moins démolie”

Comment avez-vous réagi en vous voyant dans le miroir pour la première fois après Koh-Lanta ?

Je ne sais pas si vous allez me croire, c’est un peu indescriptible. Quand je me suis vue dans le miroir, je me suis dit que j’avais gagné dix ans. J’avais l’impression d’avoir rajeuni ! C’est bizarre parce que j’avais quand même perdu 6 ou 7 kilos si mes souvenirs sont bons. Et je me souviens que lorsque la psychologue m’a accueillie, elle m’a dit qu’elle avait l’impression d’avoir une jeune adolescente face à elle. Je n’avais plus les traits tirés du début de l’aventure, et pourtant j’étais crevée ! Je ne sais pas comment l’expliquer… J’étais tellement bien dans ma tête que je n’avais plus les yeux cernés, j’étais beaucoup moins démolie que lorsque je suis arrivée. Cette aventure n’a eu que du positif pour moi !

Comment ont réagi vos proches en vous retrouvant ?

Mon fils avait l’impression que je n’avais pas fait Koh-Lanta ! Il me trouvait tellement rayonnante, même si j’avais maigri.

Quel a été votre premier geste au retour ?

Je crois que la première chose que j’ai faite, c’est de boire un café. C’est ce qui me faisait le plus plaisir, je ne suis pas une grande mangeuse, je n’ai pas de plaisir à manger. Puis, après, j’ai pris une douche, évidemment !

Sur les réseaux sociaux, certains vous soupçonnent de racisme… Qu’avez-vous à répondre ?

Ça me fait rire ! Il faut savoir que toutes ces insultes sur les réseaux sociaux, je m’en fiche complètement ! Quelque part, ça me renforce encore plus. J’ai envie d’en faire encore un peu plus. Je me dis que ce sont des pauvres gens qui s’emmerdent à longueur de temps, qui ont une vie de merde. Il faut ne rien avoir d’autre à foutre pour faire ça. Et en fait, je ne suis pas du tout raciste parce que je m’entends super bien avec Hadja. Je la vois régulièrement. Avec Angélique, on s’entend super bien. On n’a juste pas pris le temps de se connaître. Je ne suis pas du tout raciste et je ne tiens pas compte de ces remarques idiotes. Je ne réponds pas, je bloque. Je n’ai pas d’énergie à dépenser dans ces choses négatives.

Vous aviez confié être mariée depuis plus de vingt ans, quel est le secret ?

Pour moi, le mariage ne rime pas avec prison. Je n’ai jamais empêché mon mari d’aller voir ses copains, d’aller jouer au football. Je connais des couples qui font ça. Moi, si je veux aller au cinéma avec des copines, je le fais. Si je veux rester à la maison, je le fais aussi. On fait des choses ensemble, mais on fait aussi des choses chacun avec ses amis. On travaille tous les deux énormément, on n’est pas 24h/24 ensemble. Lui part à 3h30 du matin, il revient à 15h. Donc on se croise 2h sur la journée, on n’est ensemble vraiment que le week-end. Et puis mon mari est quelqu’un qui me complète très bien, il est très calme, très posé, très gentil. Moi je suis un peu plus speed, un peu plus rentre-dedans. Je pense que la balance est bien équitable. Il faut se parler, se dire les choses quand on en a envie. Ne pas se faire de coups dans le dos. S’il y a quelque chose, il faut en parler, ça ne sert à rien de grogner pendant plusieurs jours. On dort une nuit dessus et le lendemain, c’est effacé.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.