Marie Trintignant : Ce rôle que son père, Jean-Louis, a refusé, pour elle

0
100

À 88 ans, Jean-Louis Trintignant a trouvé la force de monter sur scène en décembre dernier pour Trintignant Mille Piazzola, malgré le cancer de la prostate contre lequel il se bat depuis deux ans. Bien que toujours amoureux de son métier, il est aujourd’hui fatigué, par la maladie mais aussi après avoir vécu le pire drame qui soit, la perte de son enfant. Contacté par Léa Salamé pour l’émission Stupéfiant ! qui a fait un état des lieux du cinéma français le 8 avril 2019, le grand comédien, qui vit dans le Sud à Uzès, a donné de ses nouvelles et livré un souvenir avec sa fille, la regrettée Marie Trintignant, disparue en 2003.

À lire aussi

Après avoir expliqué, sans s’attarder, qu’il n’était pas dans une forme “terrible“, Jean-Louis Trintignant est revenu sur un rôle qu’il a refusé : celui qui sera finalement incarné par Marlon Brando dans Le Dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci. Il révèle qu’il a dit non, pour respecter la demande de sa fille Marie Trintignant, qui avait une dizaine d’années à l’époque. “Je ne suis pas le seul, je suis peut-être le premier qui l’ait refusé, mais il y en a beaucoup d’autres, de très grands acteurs qui l’ont refusé, ce film. J’ai dit non parce que j’avais une fille, Marie… Vous l’avez connue, Marie ? Elle avait lu le scénario, j’avais dû le laisser traîner et elle m’a dit : ‘Mais tu ne vas pas faire ce film ? Que diront mes copines quand je les verrai à l’école ? Elles vont dire ‘on a vu le zizi de ton papa…”’ Alors j’ai dit non, je ne ferai pas le film.” Le comédien regrette “un peu” son choix, car il aimait beaucoup le réalisateur – décédé en novembre 2018 – et avait un peu travaillé le scénario du film, mais loue la performance “magnifique” de Brando : “Il était mieux que je ne l’aurais été.