Mariés au premier regard 2021 : Alain nonchalant et détaché ? Cécile remet son couple en question

0
22

Après avoir eu un gros blocage à la suite du mariage, Cécile (41 ans) s’est détendue lors du voyage de noces. Alain (41 ans) et elle (qui sont compatibles à 83%), ont partagé un séjour en Corse et ont multiplié les gestes tendres. Et ils ont eu bien du mal à se séparer. Le 12 avril, les téléspectateurs ont découvert la suite de leurs aventures dans Mariés au premier regard 2021. Et elles ont été mouvementées !

Durant six jours, Alain et Cécile ont été séparés. Le candidat était chez lui à Montpellier et sa belle épouse à Marseille. Une distance qui a renforcé leurs sentiments. Ils n’avaient donc qu’une hâte, se retrouver chez Alain. C’est avec ses deux chiens, qu’elle emmène partout, que la maman d’Anissa (18 ans) a fait son arrivée. “Mes animaux c’est ma famille donc soit on m’accepte avec eux, soit on ne m’accepte pas“, a-t-elle lancé. Fort heureusement, il a accepté ses animaux de compagnie. “Les experts ne se sont pas trompés. Je cherche encore les 17% manquants. Les 17% c’est peut être sur le choix des chiens. Surtout un qui est atypique [un chien chinois à crête, NDLR]”, a-t-il plaisanté.

Très vite, Alain a offert des cadeaux à Cécile : une brosse à dents et les clés de chez lui. Des cadeaux symboliques qui ont beaucoup touché l’agent commercial en immobilier. Lors d’une virée à la plage, ils ont évoqué leur organisation pour se voir à l’avenir. Entre la garde alternée des enfants d’Alain, la distance et leurs activités professionnelles, ils devaient vite se mettre d’accord pour accorder leurs emplois du temps afin de passer le plus de temps possible ensemble. Malgré ses craintes, la candidate était prête à faire des sacrifices.

Rencontre avec Anissa et remise en question

Après avoir été séparés une fois de plus durant six jours, c’était au tour d’Alain de venir chez sa belle. Anissa était présente et a tenu à s’assurer que tout se passait bien entre les jeunes mariés avant de le rencontrer officiellement. “Je ne le connais ni d’Adam ni d’Eve. Qu’il fasse comme si c’était mon père, je ne veux pas. S’il reste à sa place, c’est bien. Qu’il ne s’impose pas trop dans ma vie. Petit à petit, c’est mieux pour moi et pour lui“, a expliqué la jeune fille. Malgré la gêne, la rencontre s’est bien passée, un soulagement pour Cécile.

Alain et Cécile se sont ensuite revus à plusieurs reprises à Montpellier. Elle lui a parfois fait la surprise de venir chez lui. Malgré tout, le couple ne se voyait pas assez car, la semaine où le beau tatoué avait ses enfants, il ne pouvait la recevoir chez lui. “Ça met un petit coup d’arrêt sur notre lancée car on a quand même besoin de se voir pour apprendre à se découvrir. (…) On ne se voit pas pendant la semaine où j’ai les enfants. Après, on ne se voit que le dimanche et le lundi donc c’est très court comme temps en commun“, a regretté le papa de Lili (10 ans) et Lino (7 ans). De son côté, Cécile commençait à être épuisée de faire autant d’allers-retours : “J’ai bien l’impression que c’est moi qui porte ‘le couple à bout de bras’. (…) J’ai l’impression que moi j’y crois à ce couple et de l’autre côté, je sens qu’il y a moins de motivation et d’engagement de sa part. Il est nonchalant et moi ça je ne supporte pas.” De quoi lui faire tout remettre en question.

Très vite, elle a souhaité questionner Alain sur leur avenir lors de sa énième venue chez lui. Elle espérait qu’après cela, il serait plus disponible et avenant. “Je comprends mais je travaille beaucoup. Tu as l’avantage de pouvoir gérer ton emploi du temps. Si venir ici devient une concession, je pense que notre relation ne mènera à rien“, a-t-il répondu. Cécile lui a clairement fait comprendre qu’elle ne voulait pas toujours s’adapter à lui. Un peu vexé, le participant n’a pas compris ce qu’il se passait et s’est rapidement fermé. “Je suis déçue ce soir. Mais je ne vais pas être déçue longtemps. Je mérite qu’on me comprenne et un peu d’attention. Maintenant, je vais être détachée de cette relation“, a confié la mariée.