Mariés au premier regard 2022 : Pourquoi Emilie avait été écartée du casting au départ ?

0
39

La sixième saison de pas à la mairie de Grans mais à Gibraltar. Emilie est l’une des candidates et pourtant, la maman célibataire de 34 ans a bien failli ne jamais participer au programme.

La belle brune qui exerce le métier de conseillère en gestion de patrimoine a vécu un véritable choc émotionnel. Durant deux ans, elle a filé le parfait amour avec un homme qui lui a fait le bonheur de tomber enceinte. Mais, lors du quatrième mois de grossesse, il l’a quittée du jour au lendemain car il était possible que leur enfant soit porteur d’une maladie. C’est donc seule qu’elle a poursuivi sa grossesse et qu’elle a donné naissance à sa fille Lina. Un moment qui aurait pu lui coûter la vie. “J’ai fait une hémorragie lors de mon accouchement et j’ai failli mourir avec ma fille. A la maternité, je voyais des hommes avec leurs femmes pendant que j’étais seule dans ma chambre. J’ai tellement pleuré“, a confié Emilie à Télé Loisirs.

Malgré tout, elle n’a jamais cessé de croire en l’amour. Pour preuve, elle a postulé pour être au casting de Mariés au premier regard dans l’espoir de rencontrer “quelqu’un de bien“. Sa fille avait alors 5 mois, un détail qui avait son importance pour l’experte Estelle Dossin. “Notre premier réflexe a été d’écarter la candidature d’Emilie à cause de l’âge de sa fille“, a déclaré la psychologue clinicienne au magazine. Elle craignait qu’Emilie cherche un père pour sa fille et non un mari. Mais la jeune femme a su les convaincre qu’elle était prête pour se lancer dans le grand bain. “J’ai le droit de refaire ma vie“, a-t-elle lancé.

Pascal de Sutter et Estelle Dossin avaient donc la lourde tâche de lui trouver un homme compatible et ils ont réussi. Toujours comme le dévoile Télé Loisirs, c’est Frédérick, un mandataire immobilier de 40 ans, qui lui correspondait le plus. A 84% plus précisément, le plus fort taux de la saison. Lui aussi n’a pas eu la vie facile puisque sa fille ne parle pas et ne marche pas. Ses crises d’épilepsie nécessitent qu’elle évolue dans un institut spécialisé situé à l’étranger. Les épreuves de la vie, il connaît donc.