Marilou Berry transformée dans” Vilaine”: le secret de ses sourcils monstrueux

0
96

C’est un rôle qui lui colle à la peau… probablement parce qu’elle avait mis le paquet. En novembre 2008, les spectateurs découvraient une facette folle, sauvage de Marilou Berry, tête d’affiche du film Vilaine. Dans cette comédie grinçante de Jean-Patrick Benes et Allan Mauduit, la comédienne revisite la trame d’un conte classique, à mi-chemin entre Amélie Poulain et Tatie Danielle. Et physiquement, pour coller parfaitement à l’image de Mélanie, elle n’avait reculé devant rien.

À lire aussi

Je me suis laisser pousser les sourcils pendant un an

C’est beaucoup plus agréable d’y aller à fond, confiait la fille de Josiane Balasko lors de la promotion du film, sur le plateau de l’émission On n’est pas couché. Mais c’est moi. Je me suis laisser pousser les sourcils pendant un an quand même, je les ai enlevés depuis mais j’avais une jolie barre. J’avais envie de ne pas être maquillée pendant les 95 premières séquences. Pour la robe, on s’est un peu inspiré de Katie Bates dans Misery. J’avais un seul costume aussi, pour vraiment dessiner le personnage. C’est vrai que c’est difficile de trouver des comédiennes capables d’accepter ça.”

Il n’y a pas beaucoup de gens qui auraient accepter de le faire

Elle est pourtant bien entourée. Chantal Lauby, Thomas Ngijol, Joséphine de Meaux ou Frédérique Bel lui donnent la réplique dans le film… à leur risque et péril. Quant à Marilou Berry, elle sonne comme une évidence pour embarquer les spectateurs dans cette folle aventure. “Je pense qu’on me propose ces rôles-là parce qu’il n’y a pas beaucoup de comédiennes qui acceptent de les faire tout simplement, précisait-elle auprès du magazine Première. Vilaine, il n’y a pas beaucoup de gens qui auraient accepté de le faire. Les rôles des trois copines, par exemple, quand ils ont passé les castings, il n’y avait pas foule. Ça n’intéresse pas les gens de jouer quelque chose de pas très joli, de pas élégant… ils veulent faire rire tout en restant joli.”

Aujourd’hui, Marilou Berry est une maman épanouie. Ce qui ne l’empêche pas de jouer la comédie dès qu’elle en a l’occasion. Dernièrement, elle était une brigande tyrannique dans Quand on crie au loup… film qu’elle a réalisé ! On l’a également aperçue dans la troisième saison de Munch, auprès d’Isabelle Nanty. Il est bien difficile de prévoir dans quel projet la comédienne se réinventera prochainement. Une chose est sûre, nous serons-là pour y assister.