Marwa Loud attaquée sur son poids : “Des méchancetés incroyables”

0
73

Marwa Loud a reçu une flopée de commentaires désapprobateurs après son titre Allez les gros, en feat. avec Naza. Poignées d’amour, gaines, kebabs et tacos à la pelle… le clip et le titre sont tout simplement une ode au surpoids et à l’acceptation de soi. Un concept qui n’a pas plu à tout le monde. Lundi 3 février 2020, elle a expliqué sur Instagram qu’elle avait été attaquée sur son physique par des haters.

À lire aussi

Je poste ce petit message en direct de mon coeur… Ce week-end, j’ai pu lire des absurdités et des méchancetés incroyables, donc j’ai cet intime besoin de vous parler… Tout d’abord, j’aimerais remercier toutes les personnes bienveillantes qui ont joué le jeu avec mon dernier titre et surtout qui ont compris le message“, a-t-elle écrit sur son compte Instagram, avant de prendre la défense des personnes complexées par leur physique.

“Se lever tous les jours en étant écoeuré par l’image qu’on renvoie”

Vous n’imaginez pas une seule seconde ce qu’une personne complexée, que ce soit par son surpoids, son sous-poids, ses cheveux, son nez, sa bouche, ses yeux ou par sa couleur de peau peut ressentir. Se lever tous les jours en étant écoeuré par l’image qu’on renvoie, par les critiques qu’on va se prendre en pleine face par des camarades en manque de tact, par des collègues obsédés par l’envie d’être les ‘meilleurs’, par sa famille parce qu’ils pensent vouloir notre bien et s’accordent donc le droit de ‘tout’ nous dire“, poursuit Marwa Loud, qui assure au passage ne pas souhaiter faire la promotion “des personnes comme [elle]“.

Marwa Loud interpelle directement ses détracteurs en décrivant son quotidien parfois difficile : “Est-ce que vous savez ce que ça fait de voir vos pseudo symboles de beauté à 1 million de like par post, pendant que nous on récolte autant de dislike ? Est-ce que vous savez ce que c’est de chercher tous les jours le nouveau régime qui nous permettra d’être à votre goût ? Est-ce que vous savez ce que c’est de se faire endormir par anesthésie générale pour gommer un défaut que vous n’aimez pas ?” La jeune artiste de 23 ans a reçu le soutien de sa communauté après sa prise de parole.

Un message qui aidera peut-être à convaincre les 11 000 personnes qui ont lâché un pouce rouge sur le clip du titre. Malgré cet appel à l’acceptation de soi, le morceau est toujours jugé dangereux pour le public de Marwa Loud et Naza, qui est généralement très jeune et influençable.