Meat Loaf : Mort du chanteur à 74 ans, sa femme à ses côtés…

0
27

Le chanteur Meat Loaf est mort. Celui à qui l’on devait les tubes I’d Do Anything for Love ou Paradise by the Dashboard Light, a poussé son dernier soupir en compagnie de son épouse. Sa famille a relaté sa mort ce 21 janvier, par un message posté sur Facebook.

Nos coeurs sont brisés en annonçant que l’incomparable Meat Loaf est mort cette nuit, sa femme Deborah à ses côtés. Ses filles, Pearl [adoptée, NDLR] et Amanda [née de son premier mariage avec son épouse, Leslie G. Edmonds, NDLR], et ses proches amis ont été auprès de lui durant ces 24 dernières heures. Son incroyable carrière étalée sur six décennies l’a vu écouler 100 millions d’albums à travers le monde et être la vedette de 65 films dont Fight Club, Focus, Rocky Horror Picture Show et Wayne’s World. Le disque Bat Out of Hell reste l’un des albums du top 10 les plus vendus de tous les temps [il s’est écoulé à 14 millions d’exemplaires rien qu’aux Etats-Unis, NDLR]. Nous savons tout ce qu’il représentait pour beaucoup d’entre vous et nous apprécions véritablement tout l’amour et le soutien que vous nous donnez alors que nous entrons dans une période de deuil après avoir perdu un artiste inspirant et un homme magnifique. Nous vous remercions pour votre compréhension quant à notre besoin d’intimité en ce moment. De son coeur à vos âmes, ne cessez jamais de rocker !“, peut-on lire.

Pour l’heure, la cause du décès reste tenue secrète.

Consacré dans les années 1970 pour ses qualités vocales et scéniques, Meat Loaf – dont le nom de scène signifie “pain de viande” en référence à son imposante carrure -, a connu un succès planétaire en 1977 avec son album Bat out of Hell (plus de 43 millions d’exemplaires vendus). Son dernier disque studio, intitulé Braver Than We Are, remontait à 2016. Né au Texas, le chanteur, de son vrai nom Marvin Lee Aday, s’est également fait connaître au cinéma pour notamment ses rôles dans la comédie musicale The Rocky Horror Picture Show (1975) ou le film de Fight Club (1999) de David Fincher.