Meghan Markle et ses caprices de star : “Des crises de larmes en permanence…”

0
118

Alors que se profile la parution (le 11 août 2020) de Finding Freedom, biographie non officiellement autorisée mais globalement hagiographique du couple formé par le prince Harry et Meghan Markle, il se trouve encore bien des langues pour se délier et brosser le portrait peu flatteur de l’actrice qu’elle était du temps de son succès au petit écran dans la série Suits.

À lire aussi

Cette fois, c’est du New York Post que vient le réquisitoire formulé contre celle qui incarnait l’avocate Rachel Zane sur les plateaux de tournage à Toronto. Quelques jours après la nouvelle diatribe de Thomas Markle envers sa fille dont il n’a plus de nouvelles, une source du quotidien américain, qui préfère rester anonyme, décrit certains des comportements que Meghan avait en coulisses : “Il fallait toujours la brosser dans le sens du poil pour la faire sortir de sa loge parce qu’elle ne se trouvait pas assez jolie, ou jugeait que sa tenue n’allait pas, ou estimait qu’elle n’était pas suffisamment mise en avant sur les photos promotionnelles. Il y avait tout le temps des larmes. A chaque fois“, déclare le témoin en question.

Des propos qui semblent corroborer les allégations du même acabit, décrivant une attitude de diva, qui ont régulièrement fait surface depuis que l’actrice a commencé à fréquenter le prince Harry et abandonné (ou, du moins, interrompu) sa carrière. Dernièrement, au Daily Mail – journal avec lequel la duchesse de Sussex est en guerre au tribunal -, un vidéaste relatait sans ménagement l’impression qu’elle lui avait faite : “Tout le monde m’avait dit : “Prépare-toi parce que c’est quelque chose.” Ils l’appelaient “la princesse”. Quand je l’ai vu, dès son arrivée, je ne savais même pas qui c’était et elle se comportait en diva – son attitude, sa façon de parler aux gens, les règles. Elle portait une casquette, se cachait le visage et gardait la tête baissée en filant directement à la loge de maquillage (…) comme une grande star qui marcherait dans la rue en voulant éviter que les paparazzis la photographient. Tout le monde se disait : “Elle se comporte comme une superstar alors qu’elle n’est même pas une actrice de seconde zone.”

Le prince Harry et la duchesse Meghan vivent actuellement quasiment reclus, avec leur jeune fils Archie, dans une somptueuse résidence mise à leur disposition depuis le mois de mars par le producteur Tyler Perry et située dans un quartier huppé et très protégé de Beverly Hills, à Los Angeles. Ils ont toutefois dû ces dernières semaines en appeler à la police et à la justice pour faire cesser les survols de drones. Le couple a entrepris les démarches pour démanteler son éphémère fondation royale et créer sa nouvelle entité, Archewell, qui chapeautera des activités encore mystérieuses.