Mélanie Dédigama, son bébé en danger : grosse panique à l’accouchement

0
94

C’est un jour que Mélanie Dédigama et son compagnon Vincent attendaient avec impatience : celui de la naissance de leur premier enfant. Le 13 juin 2020, l’ancienne candidate de Secret Story a annoncé l’arrivée d’une petite fille dans leur vie après s’être absentée quelques jours des réseaux sociaux. Le bébé répond au doux prénom de Naya et fait depuis le bonheur de ses jeunes parents.

À lire aussi

Forcément, Mélanie a pris du recul avec ses réseaux sociaux pour se consacrer pleinement à sa petite merveille. Mais ce n’est pas la seule raison. La jeune femme a également mis quelque temps à se remettre de son accouchement difficile. Ce jeudi 18 juin, elle a enfin pris le temps de raconter cette épreuve à sa communauté via sa story Instagram. Très affaiblie et les larmes aux yeux, Mélanie explique tant bien que mal que rien ne s’est passé comme prévu. “Je vais vous expliquer, vous savez que je voulais accoucher par voie basse, on a tout fait pour que ce soit le cas, mais je me suis fissuré ma poche à eau. Suite à ça, on a décidé de me garder plusieurs jours à l’hôpital, parce que Naya n’avait pas du tout envie de sortir de mon ventre. Ils ont fini par me déclencher. (…) Je suis restée vraiment très longtemps en attente, jusqu’au moment où j’ai eu de très fortes contractions“, se souvient-elle.

Il fallait tout faire pour le bien-être de ma fille…

À ce moment-là, Mélanie, qui espérait encore accoucher par voie basse, a dû se résoudre à demander une péridurale tant la douleur était forte. En pleurs, elle explique que c’est finalement sur la césarienne que s’est porté le choix des médecins pour éviter de mettre en danger la santé du bébé. “Le souci a été que Naya, sur le monitoring, est passée de 160 à son coeur à presque en dessous de 50… Ça a chuté une première fois, ils m’ont injecté un produit à la perfusion, ils ont regardé comment ça se passait, la deuxième fois où ça a fait ça, ils n’ont même plus discuté. On s’était mis d’accord pour que, quoi qu’il arrivait, il fallait tout faire pour le bien-être de ma fille, que moi je ne comptais pas là-dedans.” C’est donc en urgence que Mélanie a été emmenée au bloc pour subir son intervention. Un moment encore très dur à revivre pour la nouvelle maman qui peine à retenir ses larmes. “Ils m’ont ouvert, j’étais shootée, je ne sentais pas mes jambes, mon bassin… C’est passé tellement vite. Quand j’ai entendu Naya crier et pleurer, je n’y croyais pas, c’était incroyable. Ensuite, ils l’ont mise devant mon visage, parce que j’avais les bras tendus, je lui ai fait un gros bisou et ensuite elle est partie avec Vincent pour faire du peau à peau.”

Ce n’est qu’à partir du lendemain que le couple a pu se remettre de ses émotions et profiter pleinement de la petite Naya, qui se trouve désormais en pleine forme. Dans son récit, Mélanie en profite pour faire l’éloge de son compagnon : “Vincent a été plus qu’extraordinaire, je l’aime tellement, il est toute ma vie avec ma fille, c’est le meilleur papa du monde, le meilleur mec.” La petite famille peut désormais entamer cette nouvelle aventure sereinement.