Merkel confirme la suspension des ventes d’armes de Berlin à Ryad

0
245

La chancelière allemande Angela Merkel a confirmé ce vendredi à Prague que Berlin n’allait pas fournir d’armes à l’Arabie Saoudite tant que les dessous du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi n’étaient pas éclaircis.

“Crime horrible”

Ses propos, qui confirmaient sa position affichée dès dimanche dernier, ont pris une importance particulière, car le président français Emmanuel Macron a estimé pratiquement en même temps à Bratislava – sans citer nommément Berlin – que “dire d’arrêter les ventes d’armes” à Ryad relevait de la “pure démagogie”.

“Le cas du journaliste Khashoggi est naturellement quelque chose d’incroyable, je l’ai dit hier au roi saoudien dans le cadre de notre entretien téléphonique”, a dit Angela Merkel lors d’une conférence de presse donnée avec le Premier ministre tchèque Andrej Babis.

“De notre côté, nous avons dit qu’il faut éclaircir ce qui constituaient les dessous de ce crime horrible et jusque-là nous n’allons pas fournir d’armes à l’Arabie saoudite”, a-t-elle poursuivi.

A Bratislava, le président français a estimé que “c’est pure démagogie que de dire d’arrêter les ventes d’armes” à Ryad à la suite de l’assassinat de Khashoggi. Les ventes d’armes n’ont “rien à voir avec Jamal Khashoggi, il ne faut pas tout confondre”, a-t-il lancé, avant de plaider en cas de sanctions pour “une réponse européenne, dans tous les domaines” mais “une fois les faits établis”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.