Michael Lonsdale – Le coeur brisé par une actrice : “C’était elle ou rien”

0
86

C’était une figure du cinéma et du théâtre, aussi bien en France qu’à l’international : Michael Lonsdale est mort le 21 septembre 2020, à l’âge de 89 ans. Comme l’a rapporté L’Obs, le comédien franco-britannique a trouvé la mort à son domicile parisien, lundi en début d’après-midi, selon une amie proche. L’acteur qui s’était illustré dans les films Moonraker (1979), Le Nom de la rose (1986) ou encore Des hommes et des dieux (2010) n’avait pas d’enfant. En 2016, dans Le Dictionnaire de ma vie, celui qui se voulait discret sur sa vie personnelle expliquait la raison de son célibat.

À lire aussi

Dès le début de son ouvrage commençant par le mot Amour pour la lettre A, Michael Lonsdale avait confié n’avoir véritablement aimé qu’une seule femme : “J’ai vécu un grand chagrin d’amour et ma vie s’en est trouvée très affectée. La personne que j’ai aimée n’était pas libre… Je n’ai jamais pu aimer quelqu’un d’autre. C’était elle ou rien et voilà pourquoi, à 85 ans, je suis toujours célibataire ! Elle s’appelait Delphine Seyrig.” Michael Lonsdale et Delphine Seyrig ont tourné plusieurs fois ensemble : dès 1968 dans les Baisers volés de François Truffaut, puis en 1973 dans Chacal, dans Aloïse et India Song en 1975, et enfin dans le film Son nom de Venise dans Calcutta désert en 1976. Complices, Michael Lonsdale disait de sa partenaire qu’elle avait une “voix de violoncelle“.

Pour autant, les deux comédiens n’ont jamais été en couple et la belle actrice française, née au Liban, a connu deux autres histoires d’amour… Delphine Seyrig a d’abord épousé en 1950 le peintre américain Jack Youngerman, qu’elle avait rencontré lorsqu’il était étudiant aux Beaux-Arts de Paris. Ensemble, ils ont eu un fils, Duncan, né six ans plus tard. Cette militante féministe a ensuite été la compagne de l’acteur Sami Frey. Elle n’avait que 58 ans lorsqu’elle est décédée en 1990 des suites d’un cancer de l’ovaire.

L’amour peut tout en 2010, L’amour sauvera le monde l’année suivante, Il n’est jamais trop tard pour le plus grand amour : petit traité d’espérance en 2016… L’amour a pourtant été une source d’inspiration pour Michael Lonsdale qui a consacré une grande partie de sa vie à sa foi et à son engagement catholique.