Michel Drucker toujours hospitalisé et amaigri, une proche donne des nouvelles

0
59

Michel Drucker a eu vite fait d’inquiéter ceux qui le suivent depuis toujours, le 27 septembre dernier. Ce jour-là, il était révélé que le plus célèbre des animateurs avait subi une opération du coeur. Hospitalisé dans un établissement parisien dans le secret, ses artères coronaires avaient besoin d’être débouchées, afin d’éviter tout risque d’infarctus. Delphine Ernotte-Cunci, la présidente de France télévisions, était l’une des premières à lui rendre visite après l’intervention chirurgicale, assurant que tout s’était très bien passé.

À lire aussi

Depuis, Michel Drucker ne s’est toujours pas exprimé de lui-même et ses proches ne sont pas plus bavards à son sujet. Mais, jeudi 15 octobre 2020, des nouvelles sont enfin tombées grâce à Françoise Coquet, sa coproductrice depuis 1973. “Michel Drucker ? Il va mieux, il a le moral !“, a-t-elle assuré auprès de nos confrères du Parisien. Et d’apporter quelques précisions : “Il a eu un triple pontage. Il avait des douleurs les premiers jours, mais il est resté très courageux“. Pour preuve que son état s’améliore, Michel Drucker a quitté “le service des soins intensifs pour une “chambre normale” depuis quelques jours maintenant. L’animateur de France 2 a également pu récupérer son téléphone portable “dans lequel plus de 500 SMS de soutien étaient en attente“, apprend-t-on par le quotidien.

En convalescence, le présentateur de 78 ans a désormais beaucoup de rééducation qui l’attend, lui qui a été alité un certain temps. “En trois semaines sans bouger de son lit, il a maigri et perdu des muscles. Mais il a envie de vite récupérer sa forme“, a expliqué Françoise Coquet.

Ainsi, il n’est toujours pas question de le revoir à l’antenne de si tôt. Stéphane Sitbon-Gomez, le nouveau patron des programmes et des antennes de France Télévisions a d’ailleurs pris l’initiative de programmer des best-of de Vivement dimanche chaque semaine pour palier à son absence. À son retour, Michel Drucker opèrera cependant quelques changements, comme le fait de ne plus s’entourer de chroniqueurs.