Micheline Banzet-Lawton : Mort de la grande complice de Maïté à 97 ans

0
73

Mais quel malheur ! Le monde télévisé s’effondre en même temps que celui de la cuisine. Micheline Banzet-Lawton est morte durant le week-end du 22 et 23 août 2020 à Bordeaux. Elle avait 97 ans. Son rire à la discrétion relative, sa gouaille pudique et sa volonté de fer auront fait les beaux jours de France 3. De 1983 à 1999, elle avait formé un duo iconique avec Maïté dans l’émission La cuisine des mousquetaires. Le désastre de l’anguille en matelote ? C’était avec elle. Les burgers extra larges, les découpages de sanglier et autres méfaits gastronomiques ? C’est grâce à ce commis de renom qu’ils ont été réalisés pour les téléspectateurs.

À lire aussi

Vous l’ignorez peut-être, mais le son du beurre qui frétille dans la fonte n’est pas le seul qui faisait vibrer Micheline Banzet-Lawton. Ayant grandi à Paris, elle avait bénéficié d’une éducation musicale et avait très tôt été reconnue comme virtuose du violon. Mais son histoire d’amour avec un jeune Bordelais parti en guerre a bouleversé sa vie. Jeune veuve, elle avait décidé de devenir “journaliste mélomane“. Elle a entres autres cofondé France Musique en 1954 et a produit, pendant 35 ans, des émissions comme Trois jours avec – dans laquelle elle a réalisé la toute dernière interview de la cantatrice Maria Callas. Installée dans la région Sud-Ouest, elle est à l’origine du Mai Musical de Bordeaux et du festival Musiques en côte basque.

De sa première histoire d’amour avec le soldat Cruze, parti rejoindre en Espagne les troupes de la France Libre, Micheline Banzet-Lawton a eu trois enfants. Elle a également un fils nommé Pierre, de son second mariage avec le Bordelais et résistant Hugues Lawton. Aujourd’hui, la petite famille pleure cette figure emblématique de la télévision, des fourneaux et des salles de concerts. Nul doute qu’ils se souviendront d’elle, avec tendresse, en faisant mijoter quelques plats inspirés de ses interventions…