Connect with us

Midterms: Trump évite la vague mais sa situation se complique

Dépêche

Midterms: Trump évite la vague mais sa situation se complique

Les Midterms ont dévoilé leurs résultats ce mercredi matin, selon l’heure française: la Chambre des représentants ira aux Démocrates, le Sénat est plus que jamais acquis aux Républicains. Après ce référendum officieux sur sa politique, Donald Trump échappe au pire mais peut s’attendre à quelques ennuis politiques.

Pour Donald Trump, ça ne fait apparemment pas un pli. “C’est une immense victoire”, a-t-il tweeté devant les estimations des résultats des élections intermédiaires qui se sont tenues ce mardi aux Etats-Unis, et qui nous parviennent ce mercredi matin, selon l’heure française. Comme prévu par les sondages, ses Républicains perdent pourtant leur majorité à la Chambre des représentants. Cependant, ils conservent un leadership au Sénat qu’ils se paient même le luxe d’accroître, gagnant encore quelques sièges supplémentaires. 

“Le pouvoir trumpien” 

Le succès sénatorial était de la plus haute importance pour Donald Trump. “Il va pouvoir faire passer ses nominations de juges, de juges fédéraux éventuellement à la Cour suprême en cas de nouvelle retraite. C’est fondamental pour son agenda, c’est très important pour son électorat conservateur”, a expliqué sur notre plateau ce mercredi matin le professeur agrégé d’Histoire et spécialiste des Etats-Unis, Donald Trump. 

Son interlocuteur, Olivier Piton, avocat spécialisé en droit public franco-américain, y a vu un autre bénéfice. “Il n’y aura absolument aucun frein à la politique telle qu’elle est menée par Donald Trump qui utilise beaucoup les executive orders, c’est-à-dire la possibilité pour l’exécutif de contourner la Chambre car il faut que chacun d’entre eux soit adossé à un article de la Constitution”, a-t-il noté. “On est sans doute face à ce qui va devenir une récurrence du pouvoir trumpien, c’est-à-dire le fait d’agir uniquement par la voie de l’exécutif”, a poursuivi l’avocat. Enfin, celui-ci en est sûr: Donald Trump a définitivement remporté “la victoire des idées” au sein d’une droite qui n’a plus qu’à s’aligner sur les positions de son patron. 

Vers l’impeachment

Il faut dire que Donald Trump jouait gros. Même si sa fonction n’était bien entendu pas en jeu, une vague démocrate submergeant Chambre des représentants et Sénat aurait eu des airs de gigantesque camouflet et l’aurait neutralisé politiquement jusqu’à la présidentielle de 2020. Une victoire républicaine dans les deux institutions lui aurait au contraire permis de frapper un grand coup sur la scène nationale et internationale et d’avoir les coudées franches pendant les deux prochaines années, comme l’a noté ici CNN. Ce ne sera cependant ni l’un ni l’autre, et le président des Etats-Unis devra composer avec un quotidien plus mitigé, sauvant donc l’essentiel avec le Sénat. 

Mais concéder la Chambre des représentants à ses adversaires politiques alors qu’on est embourbé dans une vaste affaire politico-judiciaire, autour d’une intrusion russe dans la dernière présidentielle, n’est évidemment pas indolore. La possibilité d’un impeachment, l’obligeant à quitter la Maison Blanche avant la fin de son bail, est désormais sur la table. Une correspondante auprès de la présidence américaine, Sally Persons, citée ici par ABC a décrit: “S’ils prennent la Chambre des représentants, l’impeachment sera une des premières conversations qu’ils auront entre eux. C’est un sujet que les Américains voudront sans doute voir abordé, vu la tournure des débats avant l’élection”. Le Parti démocrate n’a toutefois pas adopté de ligne claire sur la question. 

2020 en ligne de mire 

Les Démocrates pourraient bien ne jamais s’engager sur une voie de toute façon délicate. Mais leur pouvoir de nuisance politique est grand maintenant qu’ils se sont emparés de la Chambre des représentants. “Les pouvoirs d’investigation de la Chambre vont se déchaîner contre le président et son administration”, a décrypté Kyle Kondik, spécialiste officiant à l’Université de Virginia Center for politics. “A mon avis, ils trouveront des éléments qui mettront Donald Trump sous une lumière sombre. Et ça pourrait être une chose importante dans la campagne de 2020”, a-t-il continué. 

Car aux Etats-Unis, une élection chasse l’autre. Victoire et défaite ne durent jamais longtemps. 

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

More in Dépêche

To Top