Mike Horn : Coincé sur la banquise arctique, un plan d’urgence envisagé

0
101

C’est un énorme coup dur pour l’aventurier sans peur, Mike Horn. Depuis plus de deux mois, le présentateur de The Island (M6) tente de traverser l’Arctique à skis de randonnée. Accompagné de l’explorateur polaire, Børge Ousland, l’homme de 53 ans connaît des heures sombres. En effet, victime de nombreux bouleversements climatiques, les deux compagnons ont été contraints d’enchaîner les détours pour contourner les couches de glace grandement fragilisées par le réchauffement de l’atmosphère. Ainsi, leur voyage a été considérablement rallongé…

À lire aussi

Comble de malchance, Mike Horn est passé à travers la glace et est tombé dans l’eau glacée, jusqu’au bassin. D’après Le Parisien, Annika Horn, sa fille aînée, est en contact avec lui : “Ses chaussures ont pris l’eau mais heureusement, celle-ci ne s’est pas infiltrée dans les vêtements, dévoile-t-elle avant de continuer, son moral est au plus bas. Je ne l’ai jamais vu comme ça, dans un état de fatigue physique extrême. Il est en train de perdre la sensation de ses extrémités, c’est inquiétant. Avec ma soeur Jessica, on veut qu’il rentre vite à la maison.

Aujourd’hui extrêmement fatigué, Mike Horn doit composer avec de douloureuses engelures au nez et aux doigts et voit ses rations alimentaires diminuer à vue d’oeil. Pendant près de huit heures par jour, l’aventurier tire un traîneau d’une centaine de kilos derrière lui. “La glace se brise et se déplace beaucoup plus vite qu’auparavant. C’est triste à admettre pour moi, mais de toutes mes années en tant qu’explorateur professionnel, je n’ai jamais été aussi affecté par les changements climatiques“, raconte Mike Horn dans un message envoyé à ses deux filles.

Pour ne rien arranger, en cette période de l’année, le soleil ne se lève plus sur le Pôle Nord. Mike Horn et son ami sont donc quotidiennement plongés dans le noir, ce qui ne facilite pas l’avancée des deux acolytes : “Ils ont une progression quotidienne en ligne droite de 15 km alors qu’ils parcourent, en réalité, 50 km…“, raconte Annika Horn.

À 500 km de l’archipel de Svalbard, où leur voilier est supposé les récupérer le mois prochain, Mike Horn et Børge Ousland ont très peu de chances d’y parvenir si bien qu’un plan de sauvetage d’urgence pourrait être déclenché prochainement : “Parmi les différentes options, on est en train de voir s’il y a des brise-glace dans la région ou si on peut envoyer un hélicoptère“, espère sa fille. Pour le moment, il n’est pas question de céder à la panique : “Comme dit mon père, il n’y a pas de problèmes, que des solutions“, ajoute la jeune femme de 26 ans, qui a perdu sa mère d’un cancer, en 2015.

Espérons que Mike Horn et son ami se retrouvent le plus vite possible en sûreté !