Mike Horn : Le visage en sang, il donne des nouvelles encourageantes

0
68

Le 22 novembre 2019, on apprenait que l’explorateur sud-africain Mike Horn, en pleine traversée de l’Arctique avec son ami Børge Ousland, était en grand danger. Contraint de considérablement rallonger son parcours initialement prévu à cause de bouleversements climatiques, le présentateur de The Island (M6) était au plus mal. Heureusement, le 25 novembre 2019, il a pu donner de ses nouvelles sur Instagram.

À lire aussi

Même si la photo de son visage en sang et fatigué n’est pas très rassurante, Mike Horn se veut optimiste : “Aujourd’hui, malgré nos plaies, nous nous sentons fatigués mais inarrêtables… On sait que la fin de notre voyage est proche donc on rassemble nos dernières forces et on se bat pour y arriver“, écrit-il en légende.

Comme une sorte de journal d’exploration, Mike Horn raconte ses avancées en détails : “Quelle autre meilleure façon de commencer la semaine qu’avec une énorme tempête ?! Nous n’avons donc pas eu d’autre choix que de monter notre camp et d’attendre que le chaos se termine avant de pouvoir à nouveau nous risquer dehors en toute sécurité. Peut-être est-ce un mal pour un bien finalement… Nos corps avaient vraiment besoin de repos après l’épuisement physique et mental de la semaine dernière…, explique-t-il à ses abonnés. Le bon côté des choses c’est que finalement, le vent tourne en notre faveur ! Il nous pousse vers le Sud au lieu de nous ramener vers le Nord.

La nature se venge

Conscient d’avoir été malmené malgré sa très grande expérience des conditions extrêmes, l’homme de 53 ans affirme : “C’est un monde très hostile par ici… et les conditions plus qu’instables nous indiquent clairement que nous ne sommes pas les bienvenus (…) D’une certaine manière, je me demande si la nature ne se venge pas de la façon dont les humains la traitent…

Épuisé et transi, l’homme de 53 ans avait expliqué à sa fille aînée Annika Horn être passé à travers la glace considérablement fragilisée par le réchauffement climatique. Mouillé jusqu’au bassin, il racontait notamment ne plus sentir ses extrémités et avoir des engelures au nez et aux doigts. Pour ne rien arranger, les rations alimentaires de Mike Horn et son ami diminuaient à vue d’oeil.

Avec seulement une semaine de rations alimentaires restantes, nous faisons attention à bien organiser chacune des étapes. Nous avons hâte de rentrer à la maison et nous ne lâcherons rien… On va se battre jusqu’au bout !“, conclut-il avant d’affirmer qu’il tiendra ses followers au courant de son avancée.

Comme nous le révèle L’Obs, Lars Ebbesen, porte-parole de l’expédition, affirme : “Il n’y a pas de danger, pas de grand drame. Mais c’est serré, une course effrénée pour atteindre l’objectif.”

Finalement, Mike Horn et Børge Ousland n’auront peut-être pas besoin d’être secourus en urgence, même si, par précaution, des plans de sauvetage sont toujours étudiés. Selon Bard Mortensen, un porte-parole du Centre de coordination des sauvetages, “ils sont déterminés actuellement à y arriver tout seuls“…