Milla Jovovich relate son avortement “atroce” survenu il y a deux ans

0
110

Pour Milla Jovovich, l’heure est aux confessions. La star, à l’affiche de Hellboy, a choisi de se livrer auprès de ses 2,8 millions d’abonnés sur Instagram, le 14 mai, pour évoquer l’avortement auquel elle a eu recours il y a deux ans. L’actrice de Resident Evil ne cache rien de ce moment “atroce“.

À lire aussi

La star de 43 ans a posté un très long message en réaction aux restrictions de plus en plus dures mises en place dans certains endroits des États-Unis, concernant la pratique de l’avortement. L’Alabama a récemment adopté le projet de loi le plus restrictif du pays avec une interdiction quasi totale, même pour des cas de viol ou d’inceste, et la condamnation pour les médecins pratiquant des IVG, avec des peines allant jusqu’à la prison à vie… Un projet de loi combattu par plusieurs stars, dont l’actrice Alyssa Milano. Dans le même temps, le réseau social Twitter a aussi été secoué par la vidéo d’une femme, le visage caché, devant être escortée jusqu’à la dernière clinique pratiquant l’avortement dans le Kentucky, alors que des manifestants étaient postés tout au long du chemin !

Moi-même, j’ai subi un avortement d’urgence

Sur son compte, Milla Jovovich écrit : “Je n’aime pas faire de politique et j’essaye de ne m’y adonner que si j’y suis forcée et c’est justement le cas aujourd’hui. Si quelqu’un ne veut pas poursuivre la lecture, j’ai prévenu. Nos droits, en tant que femmes, pour obtenir la possibilité de pratiquer l’avortement de manière sécurisée par des médecins expérimentés sont encore une fois attaqués. (…) L’avortement, c’est déjà assez difficile d’un point de vue émotionnel pour les femmes sans qu’elles doivent en plus risquer de le faire dans des conditions incertaines et insalubres. Moi-même, j’ai subi un avortement d’urgence il y a deux ans. J’étais enceinte de 4 mois et demi, je tournais en Europe de l’Est. J’ai perdu le bébé prématurément, et alors on m’a dit que je devais rester éveillée durant toute l’intervention.

J’en ai l’estomac retourné

Et l’actrice de poursuivre ses confidences en ne cachant rien du traumatisme que cela représente, rappelant que ce n’est jamais un choix fait à la légère par les femmes. “C’était une de mes expériences les plus atroces de ma vie. J’en fais encore des cauchemars. J’étais seule et sans aucune aide. Quand je pense que des femmes pourraient se retrouver à subir un avortement dans des conditions bien pires que cela à cause de nouvelles lois, j’en ai l’estomac retourné. Je me suis retrouvée dans une des plus graves dépressions de ma vie et j’ai dû bosser durement pour m’en sortir. J’ai pris du temps libre sur ma carrière. Je me suis isolée pendant des mois et j’ai été contrainte d’afficher un visage solide pour mes deux magnifiques enfants [Ever Gabo, 10 ans, et Dashial Edan, 3 ans, NDLR]. Dieu merci, j’ai pu trouver un moyen de sortir de cet enfer personnel sans me tourner vers les médicaments, mais le souvenir de ce que j’ai vécu et de ce que j’ai perdu sera avec moi jusqu’au jour de ma mort“, ajoute-t-elle.

Milla Jovovich, en couple avec Paul William Scott Anderson, a conclu en disant ne pas pouvoir “rester silencieuse” alors que “tant de choses sont en jeu“.