Miss France 2021 : L’élection Miss Saint-Martin/Saint-Barthélémy reportée

0
85

L’année 2020 n’est décidément pas l’année des Miss. D’un côté, Clémence Botino voit son règne largement éclaboussé par l’épidémie de coronavirus et de l’autre, les jeunes femmes qui espèrent êtres couronnées à leur tour se présentent dans des conditions plus qu’inhabituelles.

À lire aussi

Pour l’heure, seules Illana Barry et Noémie Leca, respectivement Miss Languedoc-Roussillon et Miss Corse, sont assurées de défiler en décembre prochain devant des millions de téléspectateurs pour décrocher la fameuse écharpe. Du côté de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, c’est une toute autre affaire.

En effet, l’élection de cette région devait se tenir samedi 15 août dernier mais un cyclone est venu chambouler le programme du comité, plus précisément la tempête tropicale Joséphine. La mauvaise nouvelle a été annoncée la veille à travers un communiqué officiel. “En raison des prévisions météorologiques, l’élection de Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy est reportée au mercredi 19 août à 19h (heure locale), 1h du matin en France métropolitaine“.

Seulement quatre participantes

D’après les organisateurs, le lieu du concours, situé à Rambaud sur l’île de Saint-Martin, n’était pas adapté pour contrer ce contre-temps naturel. “Le sanctorum étant un lieu ouvert nous préférons prendre toutes les précautions nécessaires dans l’intérêt et la sécurité de tous afin de vous garantir une soirée agréable à la hauteur de ce qui a été annoncé. Nous espérons que vous comprenez et que nous pourrons compter sur votre présence mercredi.

Seules quatre femmes sont en lice pour remporter le titre de Miss, Naïma Dessout, Loula Nemegyei, Taïcha Laurore et Carla Deidda, après des pré-sélections qui ont eu lieu du 23 juin au 15 juillet et qui avaient pour critères : “18 à 25 ans, 1,70 mètre minimum, pas de tatouage visible en maillot de bain deux pièces, pas d’extensions capillaire, pas de statut marital ou de pacs et pas d’enfants“. Elles seront fixées sur leur sort mercredi donc lors d’une cérémonie où les gestes barrière et le port du masque seront évidemment respectés. L’année dernière, c’est Layla Berry qui était sortie du lot parmi quinze concurrentes. Il s’agissait alors d’un record de participation pour ce comité régional qui n’existe que depuis 2012.