Miss France 2021, les photos dénudées : Anastasia Salvi trahie par une dauphine

0
76

Le monde des miss est un monde de dénonciations.” Le fan de Miss qui a causé la disqualification d’Anastasia Salvi, élue Miss Franche-Comté 2020, dans la course à Miss France 2021 avait vu juste. Celui qui a révélé avoir envoyé ses photos dénudées au comité préfère toujours garder l’anonymat, se présentant simplement comme un homme d’une cinquantaine d’années et détenteur d’un compte dédié aux reines de beauté, mais il vient de donner quelques indices sur la personne qui, selon lui, est véritablement à l’origine de cette polémique.

À lire aussi

C’est auprès de L’Est républicain qu’il a fait de nouvelles révélations ce jeudi 15 octobre 2020 alors qu’il dit s’en prendre “plein la gueule sur internet” depuis ses premières confidences. Il explique ainsi avoir découvert les fameuses photos inappropriées d’Anastasia Salvi grâce à une autre personne et, sans révéler son identité, il livre un gros indice.Si j’étais sûr que le comité revienne sur sa décision de destituer Anastasia, je dirais tout de suite qui m’a transmis ces photos. Mais je sais que le comité ne reviendra pas en arrière. Ces photos viennent du monde des miss. D’une dauphine d’Anastasia.” D’après lui, cette dernière aurait pu mettre la main sur les clichés sur le compte Instagram de la mère d’Anastasia Salvi.

Balance ta Miss

Des révélations-chocs qui limitent forcément le champ de suspects à… quatre personnes : Maëva Dubois, Fiona Père, Emma Petithuguenin et bien sûr Coralie Gandelin, élue première dauphine et qui a récupéré la couronne après que l’affaire a éclaté.

Quoi qu’il en soit, pour ce qui est d’Anastasia Salvi, l’aventure est bel et bien terminée. La jeune femme regrette simplement l’attitude de son comité, qui s’est désolidarisé d’elle sans ménagement. Ils m’ont harcelée de messages pour que je rende mon écharpe, mes cadeaux…“, avait confié la jeune femme de 23 ans, assurant au passage que ses photos jugées problématiques étaient connues de tous… “C’est étrange qu’on ne m’ait pas alors prévenue qu’elles pouvaient me porter préjudice“, s’étonnait-elle. À l’heure où nous écrivons ces lignes, Anastasia n’a pas réagi aux accusations de dénonciation à l’encontre de ses dauphines.