Miss France 2022 : Diane Leyre répond aux attaques d’une ministre, “On adore le has been !”

0
41

Elle a tout pour elle, et déjà une bonne répartie ! Diane Leyre, Miss Ile-de-France, a été couronnée Miss France 2022 dans la nuit de samedi à dimanche à Caen à l’issue du concours. “En tant que femme, j’ai envie de montrer qu’on peut être Miss France et féministe (…) Pour moi, le féminisme c’est de décider de faire ce que je veux“, a averti lors d’une conférence de presse la volubile lauréate de 24 ans qui “travaille dans la promotion immobilière“.

Invitée par l’AFP à réagir aux propos de la ministre de l’égalité des femmes et des hommes Elisabeth Moreno jugeant “complètement has been” les règles de Miss France, cette titulaire d’un diplôme de commerce international a répondu : “Si c’est has been, on adore le has been. C’est quand même le rendez-vous de l’année Miss France (…) Miss France est et restera Miss France. Ca a toujours été comme ça. On l’a adoré comme ça depuis des années. Alors pourquoi le changer pour l’instant ?“.

Rappelons tout de même que cette semaine, Elisabeth Moreno, questionnée par l’AFP, avait nuancé ses propos : “Ce que je remets en question, c’est les règles qui peuvent être discriminantes. Donc nous en avons longuement discuté. Elle (Alexia Laroche-Joubert) a montré la volonté de faire évoluer certaines de ces règles et je salue cette volonté“.

Si la ministre a fait son mea culpa avec les miss, il y en a une qui reste, comme à son habitude, furieuse ! En effet, Geneviève de Fontenay n’a pas du tout apprécié les récents échanges entre Alexia Laroche-Joubert et la ministre, qui avaient pour but de moderniser le concours. Alexia Laroche-Joubert avait en effet annoncé, lors de la présentation du concours 2022, que les candidates seraient pour la première fois rémunérées pour la finale mais pas pour les répétitions. “Il y a des critères à faire évoluer pour s’adapter à l’époque (…). Je pense que sûrement le statut de célibataire est obsolète“, avait-t-elle aussi admis. De même, la participation de personnes trans est “envisageable” et a “fait partie des discussions” avec Mme Laroche-Joubert, avait assuré Mme Moreno samedi sur Europe 1.

Il n’en fallait pas moins pour faire enrager la dame au chapeau de 89 ans, qui s’est fendue d’un communiqué assassin. Cette “possibilité” a fait bondir Geneviève de Fontenay, qui a claqué la porte du concours pour divergence de vue il y a une dizaine d’années. L’emblématique “Miss des Miss” s’est dite “très choquée”.

Diane Leyre, séduisante jeune femme brune d’1m77, dont on sait déjà beaucoup de choses, a été choisie à 50/50 par les téléspectateurs de TF1, qui diffusait la cérémonie en direct, et par un jury de sept personnalités présidé par Jean-Pierre Pernaut. Le jury s’est prononcé à l’issue d’une soirée au cours de laquelle les 29 miss régionales candidates ont présenté en talons aiguilles une série de chorégraphies sur des airs connus de comédies musicales, à grand renfort de strass et de paillettes, et sous les acclamations du public du Zénith de Caen.

Cette année encore, la cérémonie a été énormément plébiscitée par le public, puisque 7,28 millions de Français étaient devant Miss France samedi soir.