Miss France : Une candidate maman pour la première fois, un an après avoir été destituée

0
20

En un peu plus d’un an seulement, la vie de la jeune femme a décidément bien changé. En 2020, Anastasia Salvi s’est en effet fait connaître à l’occasion du concours la parution de photos d’elle dénudées et jugées non conformes au règlement du comité Miss France. Sans attendre, le titre lui avait alors été retiré. Celui-ci a alors été accordé à sa première dauphine, Coralie Gandelin.

Le règlement est simple. Si une jeune fille a fait par le passé des photos en lingerie, nue ou à caractère pornographique, elle doit les soumettre au comité. La photo d’Anastasia Salvi n’a pas été soumise à l’appréciation du comité. Compte tenu de cette situation, cette jeune femme a démissionné“, avait déclaré Sylvie Tellier auprès de L’Est républicain.

De son côté, Anastasia Salvi a toujours assuré que le comité Miss France avait connaissance de ses photos et elle avait nié avoir participé à un shooting “à caractère érotique, pornographique ou autre“. Le père de la jolie brune avait lui aussi pris la parole à travers une longue vidéo. Il y annonçait notamment le lancement d’une pétition pour que sa fille réintègre le concours Miss France et dénonçait des pratiques malhonnêtes de la part des équipes de l’événement.