Miss France : Une ex-candidate dévoile être enceinte, moins d’un an après avoir été destituée

0
15

Anastasia Silva s’est fait connaître du grand public en 2020 dans le cadre des élections régionales pour élue Miss Franche-Comté. Mais, deux jours après son sacre, son titre lui a été retiré en raison de l’apparition de photos d’elle dénudée. Le comité de sa région s’était alors complètement désolidarisé et la déléguée régionale, Anne-Laure Vouillot, avait même accusé la reine de beauté d’avoir menti au sujet des clichés.

Sylvie Tellier avait été amenée à réagir auprès de L’Est républicain. “Le règlement est simple. Si une jeune fille a fait par le passé des photos en lingerie, nue ou à caractère pornographique, elle doit les soumettre au comité. La photo d’Anastasia Salvi n’a pas été soumise à l’appréciation du comité. Compte tenu de cette situation, cette jeune femme a démissionné“, avait-elle expliqué.

Anastasia Salvi avait fini par dévoiler les fameuses photos sur son compte Instagram, exprimant ses regrets : Ces photos ont été réalisées en 2017 dans le cadre d’un concours international pour deux marques de coiffure reconnues en France et partout dans le monde. Ces photos sont bien évidemment artistiques, en aucun cas à caractère érotique, pornographique ou autre. Je comprends parfaitement la décision du comité Miss France, mais suis forcément déçue.”