Miss France : Une reine de beauté est la mère d’un comédien de Scènes de ménages !

0
23

Kelly Hoarau a d’ailleurs été élue Miss France de manière un peu particulière à l’époque. En réalité, c’est Pascale Taurua qui a d’abord été couronnée cette année-là mais elle a décidé de retourner dans sa Nouvelle-Calédonie natale plutôt que d’assumer son rôle d’ambassadrice de France. “C’est grâce au couronnement de Miss France en 1978 que j’ai su qui j’étais, ce que je voulais et vers quoi j’allais. Six mois après cette élection vide de sens, à mon goût, j’ai finalement réalisé que l’art était l’unique façon d’être moi-même“, confiait en 2018 pour Tahiti Infos celle qui est devenue peintre.

Après sa démission, c’est sa 1ère dauphine, Brigitte Konjovic, Miss Paris, qui a été désignée pour la remplacer. Mais là encore tout ne s’est pas passé comme prévu. Cette dernière s’est retrouvée dans l’impossibilité de porter l’écharpe de Miss France et c’est donc Kelly Hoarau, 2ème dauphine à l’élection, qui a été rappelée six mois après le concours. La Réunionnaise n’était alors âgée que de 18 ans à l’époque et elle a participé à l’élection de Miss Monde en Angleterre par la suite sans toutefois se hisser jusqu’au podium.

Kelly Hoara a finalement retrouvé Paris pour assurer ses engagements de reine de beauté en posant lors de shootings professionnels, défilant et voyageant un peu partout en Europe. Mais après son règne, elle a retrouvé la Réunion et y a rencontré l’amour de sa vie, tournant ainsi le dos à sa vie de Miss. Elle acceptera toutefois de gérer le comité Miss Réunion pendant deux ans avant de finalement poursuivre une carrière de documentaliste au conseil général.