Mister You publie la photo de sa conquête dénudée, bad buzz sur la Toile

0
227

À l’heure des sextapes et des dickpics, il faut plus que jamais être prudent avec ce que l’on garde sur son téléphone… Le rappeur Mister Your, de son vrai nom Younes Latifi, en fait aujourd’hui les frais. Sur son compte Snapchat, il a posté pas erreur une image représentant une femme les seins nus, sous des draps. Victime d’un bad buzz, l’artiste franco-marocain n’a pas encore réagi. Est-ce sa femme ou une autre ?

À lire aussi

Sur Twitter, le nom de Mister You était en bonne position des tendances avec des milliers de tweets s’en prenant à lui ce 23 septembre. Le rappeur, que l’on a récemment entendu sur Million d’€ ft. Marwa Loud, se paye une volée de bois vert pour avoir diffusé l’image d’une femme la poitrine à l’air, lors de ce qu’il semblait être un bon moment entre deux adultes au lit… Beaucoup lui ont reproché d’avoir exhibé cette femme qui n’avait sans doute pas demandé une telle médiatisation et d’autres se sont surtout interrogés sur l’identité de cette dernière. “Vous saviez pas qu’un rappeur, célèbre et riche, il passe des nuits d’hôtels avec des tapins“, s’est ainsi interrogé un internaute. Faut-il comprendre qu’il pourrait s’agir d’une travailleuse du sexe ?

Dans les commentaires, les fans de l’artiste se déchirent, car certains d’entre eux avancent que sa femme serait à l’étranger, d’autres disent que c’est elle sur les images et d’autres encore annoncent qu’il aurait récemment déclaré lors d’un live qu’il était célibataire… On ne sait donc pas vraiment le statut amoureux de Mister You, mais, quoi qu’il en soit, ses fans sont déçus et une partie d’entre eux lui reprochent également de ne pas être un bon musulman… Sommé de s’expliquer, il a annoncé qu’il fera un “gros live à 20h sur Instagram“.

Ce n’est pas la première fois que Mister You se fait taper sur les doigts à cause d’une publication Snapchat. En 2019, il avait terminé en garde à vue après avoir diffusé des images de lui avec un joint à la main et fait la promotion de dealers de drogues dans le Val-de-Marne. Il avait par la suite été condamné à un an sous bracelet électronique.