Moha La Squale brise le silence et choque : ces mots qui ne passent pas

0
83

Avec l’accumulation des témoignages et des plaintes – de cinq femmes pour l’instant -, contre Moha La Squale, il est bien difficile de lui trouver encore des soutiens. Pourtant, c’est justement aux fans qui restent que le rappeur a voulu parler, le 14 octobre 2020 sur Instagram. “‘Oh la menteusEe elle est amoureusEee…’ À bientôt la miff, merci pour tous. Coeur sur nous seulement”, a-t-il écrit, légendant une photo de lui pieds nus au volant d’une voiture de luxe. Au lendemain des premiers témoignages, publiés sur les réseaux sociaux, Moha La Squale avait annoncé son deuxième album, avant de décaler sa sortie.

À lire aussi

Une bien piètre réponse d’après la large majorité des internautes. Il faut rappeler que Moha La Squale fait l’objet d’une enquête pour de faits de séquestration, violences volontaires, agressions sexuelles et menaces de mort. Trois des cinq victimes supposées avaient témoigné dans les médias, notamment Le Monde et Konbini. Elles racontaient les insultes et les humiliations quotidiennes, les étranglements réguliers et accès de colère incontrôlés. “Il arrivait qu’il me crache au visage, poursuit l’une des plaignantes, en larmes. Sa rage, elle était tellement forte, rien ne pouvait le raisonner”, déplorait une plaignante.

Il me tirait par les cheveux tellement fort que la peau du crâne se décollait, j’avais des hématomes partout sur la tête (…) il venait avec un sac de glace, un petit gant de toilette pour me débarbouiller le visage et faire comme s’il prenait soin de moi”, racontait au Monde une certaine Luna, à qui le rappeur avait dédié le tube qui porte son nom.

Alors, après la brève prise de parole de Moha La Squale, les internautes étaient en colère. “On attend plus l’album, là on attend le procès tkt”, “Elle est pas amoureuse, mais séquestrée, frapper etc. donc ftg”, “Jsuis sur y’a une meuf dans son coffre”, “pourquoi t’es pas en prison toi”, “heuuu quelle mif ? Y a plus personne frérot”, “t’es tout seul là“, peut-on lire, entre autres, sur les réseaux sociaux.

Moha La Squale reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’à clôture du dossier.