“Mon bébé n’avait pas de nez…” : Hillary Vanderosieren confrontée à une erreur médicale (EXCLU)

0
25

À bientôt 30 ans, fiancé Giovanni Bonamy, elle a fondé une famille et a accueilli son fils Milo en juillet 2020. Et dans quelques semaines, le petit frère de ce dernier va pointer le bout de son nez ! Des aventures que les téléspectateurs peuvent suivre grâce au programme Mamans & Célèbres auquel Hillary participe. Alors que la nouvelle saison est d’ailleurs toujours en cours de diffusion sur TFX, elle a répondu aux questions de Purepeople.com. L’occasion pour Hillary d’évoquer notamment sa grossesse, ses craintes pour son bébé mais aussi sa prise de poids et son rapport à son corps.

Vous êtes de retour dans Mamans & Célèbres. Que va-t’il se passer pour vous cette saison ?

On part sur une nouvelle saison où je suis enceinte. Donc c’est une nouvelle aventure, non pas à trois mais à quatre avec le nouveau bébé qui va naître. On démarre une nouvelle vie en même temps que la nouvelle saison (rires).

Vous êtes enceinte de votre deuxième enfant, comme se passe votre grossesse ?

Elle se passe super bien, vraiment ça m’a réconciliée avec le fait d’être enceinte.

En quoi cette grossesse a-t-elle été différente de la première ?

Pour ma première grossesse, je me sentais bien mais j’ai quand même rencontré quelques complications. Là je n’ai aucune difficulté, aucune complication, c’est vraiment trop facile !

Au départ, vous avez craint une malformation chez votre bébé. Que s’est-il passé ? Pourquoi un tel diagnostic ?

En fait, à DubaÏ, pour ma première échographie, ils ont identifié que mon bébé n’avait pas de nez, qu’il n’était pas formé. J’ai dû passer plein d’examens sanguins, les résultats ont été envoyés en Angleterre, aux États-Unis… Moi je regardais en même temps sur Internet, je voyais qu’un bébé sans nez ça pouvait dire qu’il serait trisomique, des choses comme ça. Du coup, les trois premiers mois, on n’a vraiment pas profité de ma grossesse. Au contraire, on était anxieux de savoir s’il était en bonne santé, c’était vraiment compliqué. Ça a mis un mois pour avoir les résultats, c’était un enfer. Quand on les a eu, qu’on a vu que tout allait bien, on était hyper soulagés. Mais franchement, j’en ai voulu aux spécialistes de Dubaï parce que pendant 1 mois, ils m’ont fait poireauter, ils m’ont dit des choses vraiment difficiles à entendre en tant que femme enceinte.

Aviez-vous prévu de tomber enceinte aussi rapidement après l’arrivée de Milo ?

Non, je n’avais pas prévu de retomber enceinte, au contraire on se disait qu’on allait profiter de Milo. On se disait quand même qu’on voulait que nos enfants aient des âges rapprochés mais pas aussi rapidement donc ce n’était pas prévu. C’est arrivé et avec Gio on a voulu le garder, on s’est dit que ce serait trop cool pour Milo d’avoir un petit frère ou une petite soeur.

Est-ce que le corps souffre de deux grossesses rapprochées ?

Au niveau du corps, j’ai eu des vergetures dès que j’ai accouché de Milo. Et, on ne va pas se mentir, les grossesses, ce n’est pas que ça détruit le corps mais, c’est un choc pour une femme. C’est difficile de retrouver son corps, derrière il y a quand même du travail à fournir.

Vous-êtes vous fixé un objectif concernant votre poids ? Combien de kilos avez-vous pris ?

De fou ! Je fais hyper attention et là je suis trop contente parce que j’ai pris 10 kilos et j’accouche dans un mois ! Surtout qu’on se marie avec Gio en juin 2022 donc, dans ma tête, il faut que je sois comme avant ou presque? Ça va être du travail.

C’est quelque chose qui vous stresse de prendre trop de poids pendant une grossesse ?

La prise de poids, pour la première grossesse, c’était un sujet pour lequel je pleurais tous les jours. Je n’arrivais pas à me faire à l’idée que mon corps changeait, ça me rendait triste de voir mes nouvelles formes, c’était difficile à vivre. Pour cette deuxième grossesse, c’est plus facile à encaisser, pour le coup, je le vis super bien.

Certaines mamans connues n’hésitent pas à avoir recours à la chirurgie esthétique après leur accouchement pour les aider à retrouver la ligne. Envisagez-vous une opération ?

Pas du tout ! Je ne juge pas mais jamais de la vie je ferai une liposuccion ou je toucherai à mon corps. La chirurgie esthétique, c’est une facilité, chacun ses choix mais pour ma part, six mois intensifs au sport va valoir une liposuccion et c’est naturel. Je trouve que c’est une fierté en plus en tant que maman de me dire que j’ai deux enfants et que je n’ai pas eu recours à la chirurgie esthétique pour récupérer mon corps. Je suis vraiment pour faire les choses plus naturellement. Après, si je ne récupère pas autant que je voudrais, c’est normal aussi, je grandis, je vieillis… Mais en tout cas j’essayerai.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.