Connectex avec nous

Mort de Anthony Bourdain : les troublants signes annonciateurs de son suicide

Pure People

Mort de Anthony Bourdain : les troublants signes annonciateurs de son suicide

Anthony Bourdain a été retrouvé mort le vendredi 8 juin dernier. Plusieurs signes troublants auraient pu prédire son suicide. 

Son comportement les derniers jours avant sa mort était étrange. Le vendredi 8 juin dernier, Anthony Bourdain a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel, alors qu’il se trouvait en France pour un prochain épisode de la série Parts Unknown diffusée sur CNN. Comme l’a révélé le serveur Maxime Voinson au New York Times ce samedi 9 juin, des signes troublants auraient pu prédire son suicide. La veille de sa mort, Anthony Bourdain n’était pas descendu de sa chambre d’hôtel pour le dîner : “Nous avons pensé que c’était étrange”, a déclaré l’homme, au journal américain. Et d’ajouter : “M. Ripert pensait que c’était étrange”, en faisant référence au chef français Eric Ripert. “Peut-être qu’il est sorti et a mangé ailleurs, avons-nous dit. Mais nous le pensions pas vraiment”, a-t-il poursuivi. Le lendemain, le jour de son suicide, le chef cuisinier et animateur américain n’avait pas non plus rejoint son ami pour le petit-déjeuner, a précisé le serveur. Pourtant, l’équipe de tournage attendait également sa présence.

D’après le magazine People, l’équipe s’était installée pour filmer un marché en plein air dans la ville voisine de Strasbourg, avec Anthony Bourdain. Le maître boucher Christine Speisser a témoigné : “Pour moi, c’était quelque chose d’exceptionnel.” Mais Anthony Bourdain ne répondait pas à son téléphone, une demi-heure avant l’horaire prévu pour le début du tournage. “Il allait bien, il était comme à la télévision”, a quant à lui confié Schillinger. Accompagné d’Eric Ripert, un réceptionniste a déverrouillé la porte de la chambre d’hôtel du compagnon d‘Asia Argento. A l’intérieur de la pièce, ils ont trouvé son corps inanimé, pendu à l’aide d’une ceinture de son peignoir d’hôtel, dans sa salle de bains. “Aucun élément ne nous permet de soupçonner que quelqu’un est entré dans la pièce à n’importe quel moment”, a indiqué le procureur.

Plus dans Pure People

Haut