Mort de Bastien (Les 12 Coups de midi) : son ami présent le soir du drame raconte tout

0
11

En 2018, il participait aux il est mort après avoir été roué de coups à l’âge de 23 ans. C’est le triste destin de Bastien Payet. Dans la nuit du 8 au 9 mars 2019, alors qu’il tentait de défendre deux amies à lui, il a perdu la vie. L’un de ses plus proches, qui a assisté à la terrible scène, raconte le déroulé des événements et cette vision d’horreur dans les pages du Nouveau Détective, numéro sorti en août 2021.

Avec sa compagne Aurélie, Bastien Payet a bu quelques verres avec un autre couple d’amis, Anne et Guillaume, dans un bar. Le quatuor envisageait de passer le reste de la soirée en boîte de nuit, à une dizaine de minutes à pieds du premier bar. Sur le chemin, tout a basculé. Comme le rapportent nos confrères, les deux jeunes femmes marchent devant quand tout à coup elles se retrouvent face à trois jeunes hommes. Ils ont la vingtaine, sont “visiblement très alcoolisés“… et exhibent leurs sexes devant Aurélie et Anne. Elles ignorent et poursuivent leur chemin. Mais les trois jeunes hommes se montrent insistants.

Ils s’acharnaient sur lui

Bastien intervient à ce moment-là. “Laissez-les tranquilles… Vous n’avez pas autre chose à faire ?“, aurait-il lancé. Tout s’enchaîne très vite : il reçoit un premier coup de poing qui le met à terre. Puis, “un déluge de coups” s’abat sur lui. Guillaume raconte alors avoir essayé de s’interposer… sans succès. “Ils s’acharnaient sur lui. Ils tapaient pour taper…“, regrette-t-il. Deux des agresseurs lâchent l’affaire en voyant Bastien inconscient au sol, le troisième n’en reste pas là et lui assène “de grands coups de pied dans la tête“. Quelques heures plus tard, le décès de Bastien est malheureusement constaté…

Deux ans après la mort brutale du candidat des 12 Coups de midi, l’affaire a connu un rebondissement. “L’instruction a pris fin en juillet dernier. Les trois suspects continuent de s’accuser mutuellement. On attend maintenant la décision du ministère public qui peut soit, demander le renvoi du trio infernal devant les assises pour ‘meurtre’ – crime passible de trente ans de réclusion – soit retenir une autre qualification, par exemple ‘coups mortels ayant entraîné la mort sans intention de la donner’, quinze ans minimum“, indiquent nos confrères du Nouveau Détective.