Mort de Claudine Cassereau, Miss France 1972, à 66 ans

0
30

Le monde des Miss est en deuil. Comme le dévoilent nos confrères de La Nouvelle République, Claudine Cassereau (Miss France 1972) est morte le 5 août 2020 à l’hôpital de Fréjus, à l’âge de 66 ans.

À lire aussi

C’est au cimetière de Loudun que ses proches se sont réunis lundi 10 août pour lui rendre un dernier hommage. Claudine Cassereau y a été inhumée selon ses dernières volontés. C’est donc dans sa ville d’origine qu’elle repose désormais en paix.

Claudine Cassereau était originaire du Loudunais et a passé toute son enfance au château du hameau de Niré-le-Dolent que possédaient ses parents. Ses débuts en temps que reine de beauté ont commencé en 1971, quand elle a été élue Miss Poitou, à l’âge de 18 ans. Ce sacre lui a permis de participer au célèbre concours Miss France qui se déroulait à Epernay, une commune française située dans le département de la Marne, le 31 décembre de la même année. Elle a été élue dauphine de Chantal Bouvier de Lamotte. Mais cette dernière a abdiqué à la suite d’un accident d’équitation. C’est donc Claudine Cassereau qui a été désignée Miss France 1972 par le Comité Miss France, au siège de la Fédération française de football lors du tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de France. Le début d’une nouvelle vie.

Nouvelle vie après avoir été sacrée Miss France 1972

Fière de ses origines, elle n’a pu refuser l’invitation de René Monory, sénateur maire de Loudun, à venir à une réception organisée son honneur. Son rôle de Miss France lui a permis de voyager partout en France et dans le monde. Elle a eu la chance de participer à des cérémonies officielles, des galas et a été invitée sur de nombreux plateaux de télévision. Elle a notamment découvert New York, où elle a été reçue à l’ONU par le président des États-Unis Richard Nixon.

Avant de quitter ses fonctions, Claudine Casseau a participé à Miss Europe en juin 72 (elle a terminé en 6e position) au Portugal, à Miss Univers en juillet à Porto Rico et à Miss Monde en décembre à Londres. Elle a ensuite cédé son titre à Isabelle Krumacker, puis a retrouvé une vie paisible.

Claudine Cassereau a travaillé dans un restaurant à Tours. Et dans les années 90, elle s’est installée à Cogolin dans le Var pour s’adonner à l’une de ses passions : la peinture. Claudine Cassereau était mère de deux filles et avait trois petits-enfants.

Nous adressons toutes nos condoléances à ses proches.