Mort de Manu Dibango à cause du Covid-19 : les mots émus d’André Manoukian

0
94

La famille du musicien camerounais Manu Dibango a annoncé sa mort sur Facebook, le 24 mars. Ils pleurent l’artiste de 86 ans, qui avait été récemment hospitalisé après avoir été contaminé par le coronavirus. Il est la première personnalité médiatique à mourir du virus. Sur l’antenne de BFMTV, son confrère musicien André Manoukian lui a rendu un bel hommage.

À lire aussi

C’est avec beaucoup d’émotion dans la voix que le pianiste de jazz et ancien juge de l’émission Nouvelle Star a salué la mémoire de Manu Dibango. “Il était le papa de tous les musiciens de ma génération. (…) Il a toujours eu une longueur d’avance sur tout. Il a inventé la world music avant que ça existe, avant que ce mot-là ne soit mis. Sa version africaine du jazz, c’était comme un retour au jazz des origines, quelque chose de plus roots, plus fondamental. À tel point que Michael Jackson ne s’y est pas trompé puisqu’il lui a carrément piqué Soul Makossa, ce qui avait fait tout une histoire à l’époque [un accord financier avait été trouvé pour éviter une longue bataille devant les tribunaux, NDLR]. Il a mis l’Afrique sur le devant et c’est, peut-être, aussi l’homme de l’Afrique du futur“, a ainsi clamé André Manoukian sur BFM.

Le musicien n’est pas le seul à saluer sa mémoire puisque le chanteur Youssou N’Dour a déclaré sur Twitter ne pas “avoir les mots” pour exprimer sa tristesse de voir partir celui qu’il considérait comme “un grand frère” et “une fierté pour le Cameroun et l’Afrique toute entière“. Le ministre de la Culture Franck Riester a souligné “la générosité et le talent” de l’une des “légendes” de la musique. Quant au président sénégalais Macky Sall, il a salué “une longue carrière d’audace créatrice, d’innovations et de constance“. Des hommages qui sont venus de plusieurs anonymes et de personnalités sur les réseaux sociaux.

On pensait qu’il allait s’en sortir

Quelques heures plus tôt, la famille de Manu Dibango annonçait donc sa mort avec une grande peine. “Chers parents, chers amis, chers fans. Une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19. Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible. Si vous le souhaitez, vous pouvez adresser vos condoléances à : manu@manudibango.net. À Manu, Ad Lib…“, peut-on lire sur le message posté sur Facebook.

L’espoir était pourtant encore ancré dans les coeurs de ses proches – il avait quatre enfants -, comme l’a révélé Yves Bigot, patron de TV5 Monde, qui a longtemps côtoyé Manu Dibango. “J’étais en contact avec sa fille. On était inquiets, mais on pensait qu’il allait s’en sortir. Comme toujours“, a-t-il confié au Parisien.