Mort de Mélinda, ébouillantée à 19 mois : réaction sans appel de Caroline Receveur

0
73

C’est un fait divers sordide qui a refait surface lundi 12 octobre 2020. Le procès de la mère et du beau-père de Mélinda a enfin touché à sa fin après une semaine d’instance à la cour d’assises de Douai dans le Nord. Le couple a été condamné pour avoir ébouillanté son bébé de 19 mois en 2016, mort après dix-sept heures de calvaire. L’affaire a fait grand bruit et a indigné bon nombre de personnes, à l’image de Caroline Receveur.

À lire aussi

Jason Odin écope de 25 ans de réclusion criminelle pour “actes de barbarie“. C’est lui qui avait donné un bain à la fillette dans une eau dont la température avoisinait les 65 °C. En outre, il est assigné à 10 ans de suivi sociojudiciaire et est également reconnu coupable d’avoir maltraité Mélinda pendant des mois, “lui infligeant coups, bains d’eau glacée, heures ‘au coin’ ou ‘sous la pluie’, lui versant même des seaux d’excréments sur la tête“, apprend-on par Le Parisien. La mère quant à elle, Ana Maria Barbosa de Sousa, va purger 18 ans d’emprisonnement pour avoir laissé souffrir et mourir sa fille. Un troisième homme était sur le banc des accusés, il s’agit de celui qui hébergeait le couple au moment des faits. Il a lui aussi été condamné à quatre ans de prison pour non-assistance à l’enfant. Ce n’est que le lendemain que les secours ont enfin été appelés. En vain. Les trois condamnés ont demandé “pardon” pour leurs actes devant la cour, la mère jurant être “capable de protéger” ses deux autres enfants.

Une affaire insoutenable pour Caroline Receveur

Durant l’audience, les services sociaux ont également été pointés du doigt. Et pour cause, il a été établi que Mélinda vivait “dans un taudis“, entourée “de drogue, d’alcool, et de crasse“. Plusieurs visites au domicile avaient été réalisées les mois précédant la mort du bébé, ainsi que le jour même. L’éducatrice était arrivée à la conclusion que la mère de l’enfant n’était pas apte à s’en occuper. Les services sociaux “auraient pu éviter ça“, a-t-il été regretté.

Forcément, l’affaire, qui a été très médiatisée, a choqué beaucoup de Français, parmi lesquels Caroline Receveur. En découvrant les détails de cette nuit atroce, l’influenceuse qui vit désormais à Dubaï s’est empressée de réagir dans sa story Insagram pour y exprimer toute sa colère. “Putain, mais à quand des tests psychologiques à faire passer aux ‘futurs parents’ avant d’accueillir un enfant ?! Sérieusement, j’ai envie de vomir en lisant ce genre d’article sordide, et c’est loin d’être un cas isolé !“, s’est-elle insurgée. Et de s’interroger : “On vit dans un monde de zinzins, on laisse faire des enfants à des ‘adultes’ complètement instables et dangereux, comment c’est possible ? Comment on peut laisser passer des horreurs pareilles et des gens aussi timbrés devenir parents et infliger ce genre de sévices à leurs enfants ?!