Mort de Patrick Grandperret, réalisateur de “L’Enfant lion”

0
187

Producteur, scénariste et réalisateur, Patrick Grandperret est mort. Sa disparition est survenue samedi 9 mars 2019 à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne, ville où il était né 72 ans plus tôt. C’est la productrice Sylvie Pialat qui a confirmé la triste nouvelle à l’AFP.

À lire aussi

C’est quelqu’un qui a énormément compté pour énormément de gens dans le cinéma, a fait savoir la productrice. Une personnalité extraordinaire, un jeune homme jusqu’au bout.

Dans les années 1970, Patrick Grandperret est l’assistant réalisateur de Nadine Trintignant sur Le Voyage de noce (1975) et de Jean-Louis Trintignant pour Le Maître-nageur (1979). Il a également secondé par deux fois l’immense Maurice Pialat, dont Sylvie Pialat fut l’épouse, sur Passe ton bac d’abord et Loulou, deux films réalisés en 1979.

Dans les années 1980, Patrick Grandperret commence à réaliser ses propres longs et dirige Jacques Dutronc (Le Maître des éléphants et Les Victimes, en 1995 et 1996), Denis Lavant (Mona et moi, 1989) ou encore Pierre Richard (Fui Banquero, 2016). En 1993, il réalise L’Enfant lion sur la complicité entre un petit garçon et un lionceau, nés le même jour, qui se retrouvent séparés en raison de la violence des hommes.

En 2006, Sylvie Pialat et Patrick Grandperret se lancent dans Meurtrières sur une idée de Maurice Pialat. Les actrices Hande Kodja et Céline Sallette incarnent deux jeunes femmes dont la complicité va les mener au pire. “Je suis très heureuse d’avoir pu faire un film avec lui, c’était quelqu’un de très indispensable, poursuit la productrice. Il a emmené énormément de gens au cinéma.Meurtrières a reçu le Prix du président du jury Un certain regard au Festival de Cannes en 2006.

En 2016, la Cinémathèque française organisait une grande rétrospective de son oeuvre.