Mossoul : les djihadistes de Daech ont enlevé 1500 familles et 300 soldats

0
561

Acculés sur tous les fronts, les djihadistes de Daech utilisent les méthodes les plus basses qui soient pour tenter de s’échapper. Au sud de Mossoul, l’ONU annonce que 1500 familles et 300 soldats des forces spéciales ont été enlevés. Ils seront exécutés ou utilisés comme boucliers humains.

Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont contraint 1500 familles à se retirer avec eux de la ville irakienne de Hammam al Alil, au sud de Mossoul. Ils ont parallèlement enlevé 295 ex-membres des forces de sécurité irakienne, a rapporté mardi l’ONU.

Les enlèvements ont eu lieu la semaine dernière, alors que les forces engagées sur l’offensive lancée sur Mossoul progressaient en direction de la plus grande ville tenue par l’EI. Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut Commissaire de l’Onu aux droits de l’homme, a ajouté que ces victimes seraient soit utilisées comme “boucliers humains”, soit exécutées.

Les familles de Hammam al Alil, ville à une quinzaine de kilomètres au sud de Mossoul reprise ce week-end par les forces pro-gouvernementales irakiennes, ont été acheminées vers l’aéroport de Mossoul, a-t-elle précisé. “Le sort de ces civils est pour l’instant indéterminé”, a ajouté Ravina Shamdasani devant la presse à Genève.

Les ex-soldats des forces irakiennes de sécurité ont pour leur part été enlevés à Mawali, un village situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Mossoul, et dans des villages proches de Tal Afar, au sud-ouest de la ville.

Le Haut commissariat ne peut en revanche confirmer des informations de presse relatives à la découverte d’une fosse commune à Hammam al Alil. Mais indique il qu’elle se trouve dans le même secteur, le collège agricole de la ville, où l’Onu a signalé que 50 officiers de police avaient été exécutés le mois dernier.

 Source : AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.