Moundir victime de fortes douleurs : il réalise tout de même une grande première depuis son hospitalisation

0
26

A chaque jour suffit sa peine. Depuis pas moins de vingt-et-un jours, Moundir se bat contre la Covid-19. L’ancien aventurier de Koh-Lanta (2003 et 2008) a contracté le variant anglais et a été hospitalisé à cause de son état qui se détériorait sévèrement. S’il est sorti de l’hôpital depuis, son combat contre le virus continue et il compte bien le gagner, malgré ses douleurs.

Cette bataille est en effet loin d’être facile pour le mari d’Inès. Aujourd’hui, il a toujours besoin d’une machine pour l’aider à respirer car ses poumons ont été touchés à 80%. Et sa rééducation n’est pas une mince affaire. Après avoir révélé que monter dix marches a été une épreuve du combattant, Moundir a fait part en story, le 9 avril, de sa soirée difficile. “La nuit fut compliquée avec des douleurs de points de côté via mes poumons. Réussi à ne dormir que trois heures tellement la douleur était forte“, a-t-il tout d’abord écrit.

Malgré cette douloureuse nuit, Moundir préfère, comme à son habitude, rester optimiste. Il a toutefois une fois de plus alerté ses abonnés sur la dangerosité de la Covid-19 : “Malgré tout ça, il faut supporter et continuer d’y croire sans relâcher… Chaque jour compte et à chaque jour une souffrance différente. Ce virus mes amis, je vous le jure, n’est pas à prendre à la légère. Il fait et il fera beaucoup de dégâts. Je ne lâcherai rien. Aujourd’hui, première sortie avec mon frère Tarik pour m’aider. Je vous dirai ce que cela a donné.”

C’est son épouse qui avait révélé en story Instagram que Moundir avait été touché par le coronavirus. Le public a appris qu’il était sous oxygène et qu’il se battait pour éviter le service de réanimation. Après plusieurs jours d’angoisse, le papa d’Aliya (née en 2015), Ali (né en 2019) et Aya (née en 2020) a donné de ses nouvelles. “Je m’étais fait une raison à accepter ma mort après que mes poumons ont été touchés à 80% suite à la Covid-19. Vos prières, votre amour, vos messages de partout dans le monde qui sont parvenus à mes oreilles durant mon coma en réanimation grâce à ma femme que j’aime tant… je ne peux vous répondre directement car je rentre dans un long processus afin de récupérer et marcher sans assistance respiratoire… Ce n’était pas mon heure de partir. Mon amour, ma vie, ma femme, mes enfants je vous aime tant. Merci pour tout. je vous dis à bientôt“, a-t-il écrit le 1er avril. Depuis, il donne régulièrement de ses nouvelles.