La Turquie doit ouvrir sa frontière aux dizaines de milliers de Syriens pris au piège après une offensive lancée vendredi par Daech dans la province d’Alep, a plaidé ce lundi Médecins Sans Frontières (MSF).

Le groupe terroriste est aux portes du fief rebelle de Marea et également à 5 km d’Azaz, un autre bastion de la rébellion dans cette province, proche de la Turquie. D’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, plus de 8000 civils ont fui les récents combats, rapporte l’AFP.

Selon MSF, ils ont rejoint les quelque 100.000 civils déjà réfugiés dans la région d’Azaz après les différentes offensives qui ont eu lieu dans la province d’Alep. Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés estime quant à lui à 165.000 le nombre de déplacés dans cette région.

Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, qui a fait plus de 280.000 morts, plus de la moitié de la population du pays a fui son foyer. La Turquie a accueilli 2,7 millions de réfugiés syriens et a laissé des centaines de milliers d’entre eux traverser son territoire pour se réfugier en Europe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.