Mylène Demongeot victime du Covid-19 : Kev Adams affirme que les médecins la voyaient mourir

0
116

A 85 ans, Mylène Demongeot est toujours debout malgré les mauvais coups de la vie. L’actrice a livré une lutte acharnée contre un cancer du péritoine, lequel a logiquement joué sur son apparence, puis elle a combattu le coronavirus, qui aurait pu lui être fatal en raison de son âge. D’ailleurs, à en croire Kev Adams qui partage l’affiche avec elle de la comédie Maison De Retraite (M.D.R), elle aurait pu y passer…

À lire aussi

Interrogé par le magazine Télé Star, en marge de sa participation à la deuxième saison de l’émission Mask Singer (TF1), dans laquelle il joue à l’enquêteur, Kev Adams a évoqué ses projets dont ce nouveau film. “J’ai eu la chance de tourner avec des monstres : Gérard Depardieu, Daniel Prévost, Jean-Luc Bideau, Marthe Villalonga, Liliane Rovère, Firmine Richard et Mylène Demongeot. Nous avons commencé le tournage avant le confinement et au bout de trois semaines il a été arrêté. Huit des acteurs principaux, de plus de 80 ans, ont dû rentrer chez eux pendant trois mois. L’une d’elles – Mylène – est tombée malade et le médecin de l’hôpital nous a carrément appelés pour nous dire : ‘Il faut réécrire votre film, parce qu’elle ne va pas s’en sortir’“, a-t-il relaté !

Des propos qui font froid dans le dos mais démontrent l’erreur des médecins, alarmistes alors que Mylène Demongeot a réussi à se débarrasser de ce satané virus qui persiste et vient de forcer le gouvernement à mettre en place un très impopulaire couvre-feu dans plusieurs métropoles. “Ils m’ont collée dans un lit et là, les médecins se sont montrés assez pessimistes. En fait, ils ne me voyaient pas passer la semaine“, avait d’ailleurs déclaré Mylène Demongeot à Ouest France.

En juin 2020, l’actrice de Fantômas aussi vue ces dernières années dans Camping, avait donné de ses nouvelles en remerciant le décrié professeur Didier Raoult. “Je suis prête à le crier partout car je vois qu’on l’enquiquine comme c’est pas permis. Mais moi, je lui dois la vie. Alors je dis merci, professeur !“, avait-elle déclaré sur RTL, en disant avoir accepté de prendre son traitement à la chloroquine.