Mylène Farmer : Un objet emblématique de sa carrière jeté “à la benne”

0
122

Des centaines de personnes qui dansent collées, transpirant et chantant sur un même rythme, il y a mieux pour le respect des gestes barrières. Même si les (trop ?) nombreux live de nos artistes préférés ont un temps faire l’affaire, le coronavirus aura mis un sacré coup de massue à l’industrie du spectacle. Résultat : la société Stacco, en charge de la création de décors des plus grands artistes et festivals français, est au plus mal.

À lire aussi

Ses 200 intermittents et la quasi-totalité de ses employés ont été mis au chômage partiel et l’entreprise a dû emprunter plus de 1 million d’euros. Au lieu de se séparer de ses salariés, Stacco a préféré se séparer de sa collection de décors mythiques, stockés dans un entrepôt. On y retrouve notamment ceux de Johnny Hallyday, Jean-Michel Jarre, mais surtout cette gigantesque araignée métallique utilisée sur scène par Mylène Farmer.

Cette immense structure, au milieu de laquelle elle s’assoit, était réquisitionnée pour la chanson Alice lors de sa tournée de 1996. “Je veux vraiment préserver le personnel, donc je cherche des économies ailleurs. Ces décors que j’ai stockés pendant des années et des années, ils vont passer à la benne. Il y a des merveilles. Pourquoi je jette tout ça ? Je veux faire des économies. On n’a plus aucun contrat depuis mi-mars. Plus une facturation, plus rien. Aujourd’hui, on devrait faire dix-quinze concerts par jour “, a déploré Raymond Schweitzer, le directeur de Stacco, au micro de RTL, le 6 juillet 2020.

La disparition brutale de ces décors pourtant mythiques est un véritable crève-coeur pour les fans de Mylène Farmer. Plusieurs ont d’ailleurs demandé à ce que cette araignée soit rachetée, préservée et/ou exposée dans un endroit dédié à l’artiste.