Nabilla “galère” à suivre son fils Milann, qui “s’est fait mal”

0
88

Comblée de bonheur depuis la naissance de son fils Milann en octobre 2019, Nabilla n’en n’est pas moins stressée. Et pour cause, avoir un bébé à la maison n’est pas de tout repos, surtout lorsque celui-ci se montre très curieux de l’environnement qui l’entoure. C’est le cas de Milann, lequel entre dans la phase du touche-à-tout.

À lire aussi

Sur Snapchat ce dimanche 5 juillet 2020, la starlette aux 6 millions d’abonnés a fait savoir à sa communauté que la matinée avait été très animée au point que son fils en vienne à se blesser. “Mon mari dort, il est KO, il n’a pas trop dormi, c’est lui qui faisait la nuit avec notre fils Milann et il s’est pas mal réveillé. Donc j’ai pris le relais à 8h30 du matin, je suis restée avec lui, on a joué… et il s’est cogné un petit peu vers la lèvre, il s’est fait mal“, confie-t-elle.

Et d’ajouter : “En ce moment, c’est galère, il bouge de partout, il touche à tout, il prend des risques. Il n’a pas encore la notion du danger et par exemple il va être sur le canapé et il va se jeter par terre alors qu’il y a quand même quelques centimètres… Donc c’est un peu compliqué en ce moment, il faut vraiment être très prudent. Je n’ai pas du tout envie qu’il se casse les dents, elles sont hyper fragiles et il ne se rend pas compte, il mord tout…” Nabilla n’est pas au bout de ses surprises et risque de devoir courir dans tous les sens lorsque le petit garçon commencera à marcher, ce qui ne saurait tarder…

Mais si elle apparaît parfois dépassée par les événements, il faut dire que Nabilla découvre chaque jour un peu plus les joies et les à-côtés du pouponnage. Et, malgré ses petites bêtises et les frayeurs qu’il peut provoquer à ses parents, Milann ne pourrait pas être plus aimé. Dans les pages de Gala, récemment, la jolie brune de 28 ans expliquait d’ailleurs n’avoir aucun mal à s’oublier pour se consacrer entièrement à lui : “Milann passe avant tout. Quand je voyage ou quand je dois prendre une décision, je me demande toujours si c’est bien ou pas pour lui. Mon fils Millann, c’est toute ma vie.