Nastasia (Top Chef) “déçue” du montage : elle dénonce sa mauvaise image

0
204

Mercredi 1er avril, M6 diffusait un épisode inédit de Top Chef 2020. Au terme de la dernière chance, c’est Nastasia Lyard qui a été éliminée face à Mallory Gabsi. Malheureusement pour elle, ce n’était pas une blague. Interrogée par TV Mag, la cheffe de 30 ans est revenue sur son aventure. Si elle n’a rien regretté de son expérience, elle n’a pas vraiment apprécié les images passées à l’écran.

À lire aussi

Nastasia Lyard a profité de cette interview pour dénoncer le montage de l’émission : “Je ne me suis pas du tout reconnue… Je suis quelqu’un de très souriant, je ris aux éclats toute la journée, je vanne sans arrêt et je fais rire tout le monde. Je suis un clown. Dans l’émission, j’étais plutôt montrée comme une Parisienne snobinarde alors que je ne suis pas comme ça. Je suis forcément déçue, même mes parents ne m’ont pas reconnue à l’écran, c’est dérangeant.” Mais très vite, la membre de la brigade de Michel Sarran a tenté de relativiser en se disant que c’était le jeu, car sur une épreuve d’une heure et demie, la production ne pouvait pas tout montrer.

Si elle a assuré qu’il y avait une bonne ambiance entre les candidats sur le tournage, Nastasia a reconnu que parfois, les ego des uns et des autres pouvaient créer quelques petites tensions : “Michel Sarran a été adorable, on a pu discuter un peu sur la remise en question chez les jaunes. C’était une brigade où nous étions tous chefs, trois leaders avec du tempérament. On s’entendait très bien, mais, quand il fallait se mettre d’accord sur les recettes, c’était autre chose. On voulait mettre notre empreinte culinaire tout en suivant les conseils de notre chef de brigade. C’était difficile de trouver la bonne bascule et de s’accorder. Il y a eu parfois des quiproquos et des malentendus.

Quoi qu’il en soit, la page Top Chef est désormais tournée pour Nastasia. Depuis, elle monte une boîte d’événementiel baptisée Les Affûtées avec une amie. “On propose du sur-mesure pour les professionnels et les particuliers lors de festivals ou de dîners à domicile“, a-t-elle précisé. Elle espère aussi ouvrir son propre restaurant : “J’imagine un endroit pas du tout guindé où les gens se sentiront à l’aise. J’aimerais que les clients ne viennent pas juste pour manger, mais pour vivre une aventure. J’y ferai une cuisine contemporaine, généreuse et colorée.