Natalie Marquay traitée de “conne” par Laurent Ruquier, réponse cash et nouvelle révélation

0
116

Les règlements de comptes ne sont pas terminés entre le couple Pernaut et Laurent Ruquier. Le passage de ce dernier dans Touche pas à mon poste mardi 20 octobre n’a pas arrangé les choses. Et pour cause, l’animateur ne s’est pas privé de donner son avis bien tranché sur Jean-Pierre Pernaut et son épouse Nathalie Marquay. Ainsi, selon lui, l’un est “ingrat” et l’autre est “conne“. Des propos très cash qui ont fait réagir l’ancienne Miss France.

À lire aussi

J’ai été très surprise de m’en prendre plein la tête“, a-t-elle déclaré auprès de Télé-Loisirs avant de se défendre d’avoir voulu lancer les hostilités. “J’ai juste dit la vérité ! Je pense que, comme il ne veut pas trop s’attaquer à Jean-Pierre, c’est plus facile de s’attaquer à moi… Pourtant, je l’ai toujours défendu !” En effet, Nathalie Marquay a rappelé qu’elle était l’une des seules à avoir validé sa nouvelle émission sur France 2, On est en direct – rebaptisée On est presque en direct depuis le couvre-feu. “J‘ai même dit que je l’avais trouvé très bien, sensible, que cela lui donnait une autre image, je lui ai souhaité longue vie… tout en me disant ‘tant pis si je me mets Jean-Pierre à dos !‘”, a-t-elle précisé.

Jean-Pierre n’aime pas Laurent Ruquier

Nathalie Marquay a ensuite mis de l’huile sur le feu en confirmant que son mari ne porte pas Laurent Ruquier dans son coeur : “Si Jean-Pierre n’aime pas Laurent Ruquier, ce n’est pas parce qu’il n’aime pas les sujets de son 13 heures, c’est parce qu’il le traite de facho ! C’est aussi simple que ça…

Rappelons que tout a commencé en septembre lorsque le présentateur star de TF1 était invité à évoquer son départ prochain sur Touche pas à mon poste. Accompagné de sa femme, il avait alors fait le tour des personnalités avec qui il s’était brouillé au fil des années mais c’est Nathalie Marquay qui avait balancé le nom de Laurent Ruquier. Jean-Pierre Pernaut avait quant à lui tenté de nuancer ses propos. “Non, mais ce n’est pas que je ne l’aime pas ! (…) Mais c’est vrai que, pendant des années et des années, avec son ami Laurent Baffie, il me fracasse en disant que je suis l’homme du gouvernement. Heureusement que j’ai eu quinze gouvernements ! Un jour, je suis chiraquien, un jour macroniste, et là, on dit que je suis anti-Macron !

La hache de guerre n’est pas encore enterrée…