Nathalie Andréani nue sur la Toile : “carton plein” et nouveau projet juteux

0
23

C’est en 2014 que Nathalie Andréani a été révélée au grand public dans Secret Story 8. Elle a ensuite participé à diverses émissions de télé-réalité comme Les Anges 7 (2015) ou La Villa des coeurs brisés (2016). Mais depuis quatre ou cinq ans, elle a quitté ce milieu. En parallèle de la gestion de ses deux boutiques situées en Corse, elle continue malgré tout à évoluer devant une caméra mais pour un tout autre business juteux.

Aujourd’hui, nombreux sont les candidats de télé-réalité à avoir un compte OnlyFans ou MYM afin de partager des photos et vidéos érotiques ou pornographiques. Mais la première à s’être lancée là-dedans, c’était la belle Nathalie. Après s’être dévoilée sous toutes les coutures sur un compte Instagram privé, qui a été rapidement censuré, l’ancienne compagne de Vivian Grimigni a rejoint ces plateformes afin de dévoiler son corps de rêve à ses abonnés. “Ça a été un carton plein immédiat, avec jusqu’à plus de 1 500 abonnés“, s’est souvenue la brunette de 50 ans auprès du Parisien.

Depuis, elle a lancé sa plateforme baptisée Dresscode, avec l’aide de son frère, dans le but de contrôler son contenu mais aussi ses bénéfices. Car les autres sites prennent d’importantes commissions comme elle l’a révélé : “Cela pouvait représenter jusqu’à 30 000 euros de frais par mois.” Ce nouveau projet est un succès puisqu’elle a réussi à attirer plus d’un millier d’abonnés à 24 euros par mois sur son propre média, en seulement en huit mois. Elle y promet des photos de charmes ou des échanges privés, de quoi ravir les personnes qui la contactent.

En parallèle, Nathalie et son frère ont monté une agence de modèles pour ces médias, baptisée Model for You. 150 femmes font déjà partie de cette aventure. “Tant que je fais de l’argent, c’est compliqué d’arrêter. Mais lorsque je le déciderai, je me consacrerai à ces autres business“, a-t-elle conclu.

Nathalie Andréani soutenue par ses filles

En janvier 2020, Nathalie avait déjà accepté de se confier sur ses activités auprès de Purepeople. L’occasion de découvrir comment elle en est venue à travailler pour OnlyFans et Mym. “J’ai toujours voué un culte au corps, mais avant, j’étais plus timide et plus réservée. J’ai commencé à faire des partenariats de lingerie sur mon Instagram et j’ai reçu beaucoup de critiques qui m’ont poussée à m’affirmer de plus en plus. Finalement, beaucoup de femmes de mon âge me suivaient et m’encourageaient. J’ai fini par créer un Instagram sportif sur lequel je recevais beaucoup de demandes de photos privées de la part de nombreux hommes. J’ai longtemps hésité et puis finalement je me suis dit pourquoi pas…“, nous avait-elle expliqué.

Attention, la Corse ne “fait pas dans le porno” comme elle l’avait précisé, mais plutôt de l’érotisme. “Je fais des choses jolies et sexy, mais évidemment on me voit nue. Je ne suis pas dans le hard, je pense qu’il y a assez de sites pour voir ça. J’estime être plus dans la sensualité et le fantasme.. (…) Une photo peut être vendue entre 20 et 100 euros, tandis qu’une vidéo peut aller de 20 à 200 euros“, avait-elle déclaré.

Ses filles sont bien évidemment au courant de tout. Et, pour son plus grand plaisir, elles la soutiennent à 100% et l’encouragent au quotidien. Seul bémol : c’est plus difficile pour Nathalie de trouver l’amour.